Construction
LaVieImmo.com
ConstructionConstructionlundi 13 décembre 2010 à 12h55

Wikileaks : Quand l’immobilier de Bouygues devient gênant…


Le palais présidentiel d'Ashgabat, au Turkménistan
Le palais présidentiel d'Ashgabat, au Turkménistan
Le palais présidentiel d'Ashgabat, au Turkménistan (©dr)

Alors que le scandale Wikileaks bat son plein, c’est le monde de la construction qui pourrait bien être éclaboussé. Plus précisément, ce sont les questionnements de l’ambassade américaine sur les investissements immobiliers de Bouygues au Turkménistan, qui sortent du secret.

(LaVieImmo.com) - Selon un câble de l’ambassade datant de février 2009, que rapporte Le Monde, « les sociétés étrangères voulant se lancer dans les affaires dans le pays ont deux façons pour mettre un pied dans la porte : au travers de relations personnelles avec des individus qui ont accès au président ou quelqu'un au sommet, ou bien via des contacts gouvernementaux officiels, bilatéraux, au nom de l'entreprise », dévoile le journal, qui s’est procuré un extrait. « Cet accès privilégié a un prix, bien sûr, sous forme de cadeaux », cite le quotidien.

«Corruption et népotisme »

Dans un télégramme daté du 14 décembre 2007, l'ambassade notait que « la corruption et le népotisme demeurent des problèmes au Turkménistan, et les sociétés turques et Bouygues ont particulièrement réussi dans l'industrie lucrative de la construction car ils ont maîtrisé l'environnement local des affaires », relève le quotidien. Et l’attitude de l’ambassade de France de passer pour étrange auprès des Américains. Plus particulièrement, ils voient d'un œil critique « la façon dont l'ambassade française se distancie de Bouygues, quand ça lui convient. D'un autre côté, l'ambassade de France ne s'engage pas sur les questions de liberté religieuse ou des droits de l'homme, pour ne pas compromettre [les contrats de] Bouygues », conclut le document.

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 18/12/2010 à 22:47 par boic5530

    et Francis Bouygues a commandé -en 2008 donc pleine crise- à un chantier naval , un yatch d'environ 20 millions d'euros , pour accuieillir en vacance notre président de la république, concuremment à Bolloré !


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...