Magazine immobilier
LaVieImmo.com
Les archives du magazine La Vie Immobilière
La Vie immobilière N° 9Paru le dimanche 1 juillet 2007 à 00h00

Demeures d'exception autour du lac d'Annecy (74)


En plein coeur de la Haute-Savoie, le lac le plus pur d'Europe baigne plusieurs villages. A flanc de montagne, de magnifiques villas offrent une vue imprenable... et des prix en conséquence.

Aégale distance de Lyon, Grenoble, Aoste et Genève, Annecy attire par sa situation exceptionnelle. Encadrée par le massif des Bornes à l'est et celui des Bauges à l'ouest, la ville, à la fin de 2008, se trouvera grâce à l'autoroute A41 à moins de 20 minutes de Genève et de son aéroport international. En TGV, Paris est accessible en trois heures et demie et il faut compter moins de une heure et demie en voiture pour se rendre à Lyon.

Malgré un léger ralentissement depuis janvier, le marché de l'immobilier reste tendu et la demande exagérément supérieure à l'offre. L'investissement devient inabordable pour les primo-accédants et la rareté des terrains à bâtir ne peut qu'accentuer cette tendance. Si le prix au mètre carré s'élève en moyenne à 3 016 euros en ville, il atteint des sommets autour du lac, pour s'établir à plus de 3 600 euros, voire frôler les 6 000 euros selon les prestations.

Ponton privé et anneau pour bateau

Aux abords du lac, quelques centaines de maisons d'exception bénéficient d'une plage privée et d'une vue très dégagée. Ces propriétés sont très recherchées mais les transactions on ne peut plus rares... Pour preuve, s'offrir ces bijoux coûte entre 2 et 4 millions d'euros. Moins chères car plus éloignées du lac, les communes jouxtant le bassin annecien abritent également de belles habitations avec vue, construites sur des parcelles de 800 à 1 500 m2, souvent des chalets construits dans le plus pur style savoyard. Sur la rive ouest, la moins ensoleillée, une maison de sept pièces habillée de lierre en façade et avec un toit de tuiles en écailles est mise en vente à 688 000 euros. Si la cour dessert un beau jardin de plus de 2 000 m2, c'est l'intérieur de cette maison bourgeoise qui force l'admiration : un séjour de 60 m2, des parquets, une cheminée et des boiseries d'époque, et un appartement indépendant tout équipé attenant. Outre la vue panoramique sur le lac, cette résidence bénéficie d'un ponton privatif pourvu d'un anneau pour bateau.

La rive est reste la plus prisée des investisseurs. Baignée de lumière, elle voit les prix de vente des propriétés exploser. A Menthon-Saint-Bernard, une maison ancienne de six pièces avec jardin clos dominant le lac est proposée à 890 000 euros. Une autre villa récente de 270 m2 de surface habitable comprenant neuf pièces, dont cinq chambres avec salles de bains privées, un séjour illuminé par des baies vitrées donnant sur une terrasse exposée sud et sur le lac, un sauna, un garage double et un appartement séparé de 35 m2, est disponible moyennant 698 000 euros.

Quelques demeures sont également à rénover. A Talloires, toujours sur la rive est, un chalet situé sur un terrain de 2 237 m2 cherche preneur à 850 000 euros. Un bémol, toutefois, de gros travaux de rénovation, voire une destruction, sont à prévoir... Le prix à payer pour profiter de la vue.

Une vue immortalisée en juillet 1896 par Le Lac bleu de Paul Cézanne... Cette huile sur toile fige dans un vertige de bleus et d'ocres la baie de Talloires et finit d'asseoir la réputation d'Annecy, déjà surnommée la « Rome des Alpes » depuis le xvie siècle

Nora Hamadi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...