Magazine immobilier
LaVieImmo.com
Les archives du magazine La Vie Immobilière
La Vie immobilière N° 12Paru le jeudi 1 novembre 2007 à 00h00

Dénicher une maison à Lyon


Habitations ouvrières des années 1900 ou villas avec piscine, s'offrir une maison à Lyon est possible, à condition d'y mettre le prix.

Profiter d'un petit jardin à soi en même temps que du confort du centre-ville... Ce rêve, caressé par beaucoup de candidats à l'acquisition qui se heurtent à la rareté des maisons individuelles à Lyon, devient toutefois réalisable pour ceux qui disposent d'un budget supérieur à 500 000 euros.

Si c'est votre cas, commencez par explorer le secteur Montchat. Il concentre le plus grand parc de ce type de produit, petites maisons ouvrières du début du siècle dernier entourées de jardinets et sagement alignées le long de rues tranquilles. Aujourd'hui, le quartier est devenu très résidentiel et jouit d'une agréable ambiance village autour de ses commerces de proximité. Avec de la persévérance, vous pourrez vous offrir une habitation 1900 rénovée de 136 m2 sur deux étages, avec un petit jardin de 433 m2, partie à 500 000 euros. Une demeure de style plus bourgeois, avec parquets et cheminées anciennes, mais moins grande (115 m2), s'est vendue 550 000 euros.

Pour loger une grande famille, il est nécessaire de revoir son budget à la hausse. On peut ainsi dénicher, au fond d'une impasse calme, sur un terrain de 500 m2, une villa 1930 comprenant huit pièces, d'une surface de 225 m2. Celle-ci, affichée à 660 000 euros, n'aura pas de mal à trouver preneur.

Plus près du centre-ville, le plateau de la Croix-Rousse abrite également quelques petits trésors. Côté Rhône, il faut compter 650 000 euros pour une habitation de six pièces de 170 m2 datant d'une dizaine d'années. Mais il faudra prévoir une enveloppe supplémentaire pour des travaux de rafraîchissement. Côté Saône, dans le quartier Chazière, les prix grimpent entre 850 000 et 900 000 euros pour une belle construction contemporaine de 180 m2 avec un jardin arboré de 7 000 m2 et vue sur les monts d'Or.

Opportunités dans le 5e arrondissement

On peut encore trouver son bonheur sur l'autre rive de la Saône, sur les hauteurs du 5e arrondissement, dans les quartiers de Saint-Irénée, Saint-Just et du Point-du-Jour, avec des constructions de toute époque, anciennes ou très contemporaines. Ainsi, cette maison d'architecte de 160 m2 disposant de quatre chambres et d'un terrain de 300 m2 et équipée de tout le confort moderne - climatisation réversible, volets électriques, aspiration centralisée, proposée à 668 000 euros. Mais, à 500 000 euros, sont aussi disponibles à la vente des habitations des années 1970, certes dépourvues de charme, mais bénéficiant de beaux jardins.

Avec des budgets bien plus élevés, supérieurs à 800 000 euros, on peut même s'offrir une véritable propriété avec piscine dans un petit parc arboré. Cette maison, par exemple, d'une surface de 260 m2, dispose de sept chambres. De quoi, là encore, loger une grande famille

Catherine Lagrange

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...