Divers
LaVieImmo.com
Diversvendredi 1 février 2013 à 10h22

1 Français sur 8 touché par la crise du logement


Le mal-logement gagne du terrainLe mal-logement gagne du terrain (©dr)

Selon le rapport annuel de la Fondation Abbé Pierre, plus de 8 millions de personnes sont en situation de mal-logement, ou « fragilisées » à divers degrés par la crise du logement.

La fondation Abbé Pierre tire une fois de plus la sonnette d’alarme sur la situation du logement en France. « Dans un contexte de paupérisation croissante des ménages, l’année 2012 a été marquée par une aggravation des situations d’exclusion et de grande précarité », débute le 18e rapport de la fondation. En outre, les bénéficiaires d’une aide au logement ont dépassé les 6 millions de personnes en décembre 2011, les appels au 115 afin de solliciter un hébergement d’urgence ont explosé - et pas qu’en Ile-de-France ou en région PACA, les régions traditionnellement les plus concernées par ces demandes -, et enfin, quelque 113 000 décisions d’expulsions ont été prononcées en 2011.

3,6M de « non ou mal logés »

Désormais, plus de 3,6 millions de personnes sont « non ou mal logées ». Ce qui recouvre des situations diverses : 685 142 personnes sont privées de domicile personnel, 411 000 vivent « en hébergement contraint chez des tiers », alors que 133 000 sont sans domicile. Mais plus de 5 millions sont affectées, d’une manière ou d’une autre, par la crise du logement. « Avec un budget contraint, de très nombreux ménages rognent sur toute dépense qui n’est pas « indispensable » et se livrent à une gymnastique budgétaire pour essayer de jongler avec leurs différents créanciers, jusqu’au jour où ils basculent dans le surendettement », s’alarme le rapport.

1,2M de locataires en impayé, 730 000 propriétaires en difficulté

Parmi les personnes « fragilisées » des suites de la pérennisation de la crise de 2008-2009, figurent les locataires, victimes de la hausse des loyers à la relocation (+8,6 % en 2011 à Paris, +4,2 en province), avec à la clé plus de 1,2 millions d’impayés signalés. Les propriétaires ne sont pas épargnés non plus : près de 730 000 « occupent un logement dans une copropriété en difficulté » (soit 356 686 logements exactement), selon le rapport. Au total, en comptabilisant les personnes en situation de mal-logement et celles fragilisées, la fondation aboutit à quelque 8 221 412 personnes. Soit 1 Français sur 8…

Le groupement salue néanmoins l’effort du gouvernement en la matière : l’encadrement des loyers à la relocation, le relèvement du taux de logements sociaux à 25 % dans les communes de plus de 3 500 habitants, issu de la loi de mobilisation du foncier public portée par Cécile Duflot, et encore la grande loi-cadre sur le logement et l’urbanisme prévue pour le mois de juin.

Mais le ton est donné : « la Fondation Abbé Pierre sera très vigilante à ce que les chantiers à venir donnent la priorité à la protection des plus fragiles et répondent à leurs besoins ».

Léo Monégier
Donnez votre avis
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 06/02/2013 à 12:58 par Trouduc

    ça y est ! Après 3 ans d'impayés mon locataire a daigné libérer l'appart.
    C'est décidé, je ne loue plus !

  • 0 Reco 02/02/2013 à 19:19 par Joseph

    Tant que l'état ne favorisera pas le travail, la précarité grandira et la difficulté de se loger avec.

    Seul le travail sauvera notre pays mais les soviétiques qui nous spolient ne sont intéressé que par les avantages d'apparatchiks qu'ils s'attribuent à longueur de temps.

  • 0 Reco 01/02/2013 à 20:02 par antoine

    miss duflot multiplie les discours d'esbrouffe mais n'a strctement rien fait pour le moment pour liberer le foncier privé et l'allegement des PLUS + des sancstions loudes contre les recorus abusifs et es exces de pouvoir des maires, qui sont les uniques solutions a ce probleme de penurie!

    pourquoi ont tils mis une ecolo a la tete du ministere du BETON? ces comme s'ils avaient mis une vegeratienne bobo parisienne a la tete de la FNSEA....