Divers
LaVieImmo.com
DiversDiversmercredi 12 décembre 2012 à 10h02

10 000 emplois en moins dans l'immobilier depuis un an


(LaVieImmo.com) - Le président de la Fnaim, Jean-François Buet, a confirmé dans un entretien à Ouest France la situation critique que traversent l’immobilier et les professionnels du secteur.

« Comme nous le redoutions, ce sont non seulement 10 000 emplois perdus dans le domaine de la transaction immobilière, mais ce sont des droits de mutations qui n'alimentent plus les caisses des collectivités territoriales », a expliqué le dirigeant de la première fédération de professionnels de l'immobilier.

Les agents immobiliers constatent une baisse de 20 % des ventes sur un an en 2012, et ne sont guère optimistes à cause du durcissement de la fiscalité des plus-values immobilières.

A. F. - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 13/12/2012 à 14:54 par L'enclume

    les jalouses sont de sortie.

    pour ceux qui proposent des baisses de commission, vue qu'elles sont proportionnelles et que les prix baissent, forcément elles baissent d'elle même.

    quand à convaincre les vendeurs de baisser les prix, ça prend du temps.

    Mais qu'est ce qui justifie la satisfaction de certains ici sur la suppression des emplois ?

    à oui la jalousie surement.

  • 0 Reco 13/12/2012 à 14:31 par Immondice Immo

    Et comment convaincre les jeunes de travailler, quand ils constatent que la valeur des biens acheté par les générations précédentes ont plus que doublé, que ceux-ci se sont enrichis (virtuellement) bien plus que leur salaires sur plusieurs années, et excluant pour eux tout espoir de bien se loger...

  • 0 Reco 13/12/2012 à 10:12 par marc19

    C'est le problème, " on " a mis dans la tête des jeunes justement que l'on peut vivre décemment de son travail en travaillant peu ........
    Et ils sont tellement nombreux à travailler avec dégoût ...........

  • 0 Reco 13/12/2012 à 10:05 par Vieil homme sage

    sacré antoine, il nous fera toujours bien rire! personne ne t'a empêché d'ouvrir une boulangerie mec! et avec le déclin des centre-ville face à l'extension des hypers en périphérie, les petits commerces de bouche que tu appelles de tes voeux, il y a de moins en moins de candidats à la création de ce genre de magasins...en plus il faut se lever avant l'heure du laitier et bosser 60 heures par semaine....pour des revenus jamais garantis..tu connais bcp de jeunes prêts à se lancer? si tu en as, tu me les envoies..ça fera des heureux parmi tous les petits commerçants que je connais qui cherchent à vendre!!

  • 0 Reco 13/12/2012 à 08:02 par dagoba11

    bah 10 000 emploi en pleine crise c'est pas grand chose.
    combien d'emploi supprimé dans l'industrie?

  • 0 Reco 12/12/2012 à 21:34 par antoine

    il faut voir les choses du bon coté: des mllieurs d'agences immos en moins = des milliers de places libre pour des artisans, bouchers charcutiers, boulangers!!!

    allons mr les Ais pleurez pas, et pensez a l'interet general: on peu se passer des Ais, mais pas du pain quand meme :))

  • 0 Reco 12/12/2012 à 20:52 par Misterhadlaid

    Ce n'est que la sélection naturelle du capitalisme qui fait son oeuvre ! Après en avoir pleinement bénéficié, saigné l'économie du pays, sur le dos des jeunes génération, c'est tout à fait normal qu'ils paient à leur tour.

    J'espère que l'hiver immo sera rude pour la profession, car le printemps de l'immobilier pour les gens cherchant à se loger n'en sera que plus exaltant.

  • 0 Reco 12/12/2012 à 18:45 par tata

    Quand l'immobilier montait et que les AI s'en mettaient plein les poches, ils ne se plaignaient jamais. Maintenant que la perfusion est enlevée et que aucune aide n'alimente cette énorme bulle immobilière, les voilà qu'ils pleurnichent pour qu'on les aide.

    Messieurs les professionnels, elle est où votre demande forte ? Si la demande était si forte que cela, pourquoi avez-vous besoin de l'argent public.

    Messieurs les professionnels de l'immobilier, arrêtez de réclamer des subventions. Vous voulez vendre ? eh bien, ça tombe bien, moi aussi je veux acheter mais pas aux prix actuels. Il va falloir les diviser par deux messieurs les professionnels de l'immobilier. Si vous voulez continuer à travailler, vous savez ce qu'il vous reste à faire.

    1- baisse votre commission
    2- ne plus réclamer des subventions
    3- ne plus surestimer les biens
    4- convaincre les vendeurs de baisser leurs prix.

    Voilà quatre bonnes mesures à prendre pour le bien de la France et des français. Un peu de solidarité envers votre pays ne vous fera de mal.

  • 0 Reco 12/12/2012 à 17:45 par -Oo-

    On va pas pleurer de la mort de quelques agences quand ca a fait x3 en 10 ans via la bulle immobilière.

  • 0 Reco 12/12/2012 à 10:56 par marc19

    Tu m'étonnes , ce n'est que le début ................


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...