Divers
LaVieImmo.com
DiversDiverslundi 9 février 2015 à 12h43

34 millions, le nombre de logements en France


La part de propriétaires reste stable en France ces dernières années
La part de propriétaires reste stable en France ces dernières années
La part de propriétaires reste stable en France ces dernières années (©dr)

Petite radiographie du logement dans l'Hexagone.

(LaVieImmo.com) - La France compte 33,9 millions de logements au 1er janvier 2014, dont 83 % de résidences principales, selon une récente étude de l'Insee. Un parc qui s'accroît au rythme de 1 % par an depuis 30 ans, résidences principales comme secondaires. Contrairement à la proportion des logements vacants, « la même en 2014 qu’en 1984. Elle a d’abord diminué lentement, descendant jusqu’à 6 % en 2006, avant de remonter ensuite ». Ce qui représente tout de même aujourd'hui un peu plus de 2,6 millions de logements inoccupés.

44 % de résidences secondaires en province

Pour ce qui est de la part de logements principaux sur le territoire, peu de différence entre Paris et la province : 16 % d'entre eux se trouvent dans la capitale, contre 22 % en zone rurale. En revanche, les résidences secondaires ou occasionnelles « sont beaucoup moins présentes en agglomération parisienne (5 %) et bien plus en zone rurale (44 %) ».

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Notons enfin que la part de propriétaires de leur logement principal est de six ménages sur dix (58 %) ; en hausse depuis les années 1980, mais stable depuis 2010, observe l'organisme. Dans le même temps, le nombre de locataires a légèrement diminué depuis les années 1980, pour se stabiliser lui aussi ces dernières années, à 22 % dans le parc privé.

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 13/02/2015 à 10:10 par cube

    44% de résidences secondaires en Province... On comprend mieux l'origine des villes fantômes hors saison. Vivement qu'un gouvernement se décide à réellement décentraliser ce pays, ce qui implique de renforcer énormément les infrastructures autoroutières, ferrées et aéroportuaires de dimension internationale, pour que les grandes entreprises aient envie de s'installer ailleurs qu'à Paris. L'Ile de France porte bien son nom quand même...


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...