Divers
LaVieImmo.com
DiversDiverslundi 5 octobre 2015 à 18h05

Accueil des migrants, quelles conditions d'hébergement ?


Un camp de migrants
Un camp de migrants
Un camp de migrants (©Wikimedia Commons)

La France s’est engagée à accueillir 30.000 migrants au cours des deux prochaines années. Quid de leurs conditions d'hébergement ? Un sujet particulièrement sensible, alors que de nombreux Français se trouvent aujourd’hui sur des listes d'attente...

(LaVieImmo.com) - Et si on réservait les logements vides aux migrants ? Bien que très sensible, la question peut se poser à deux jours d’un rendez-vous très important, historique même.

Le président François Hollande et la chancelière allemande Angela Merkel s’exprimeront sur le sujet ce mercredi à Strasbourg devant le Parlement européen. Le dernier discours conjoint de ce genre remonte à 1989 et à la chute du mur de Berlin...

Preuve s’il en fallait de l'importance de ce sujet des migrants, et plus concrètement de leur accueil. Certes, cette crise suscite des réactions passionnées, mais quelle est la réalité des faits et des annonces du gouvernement ?

L'idée est de mettre en parallèle le nombre de migrants que l’Etat s'est engagé à accueillir et l'offre de logements qui leur est faite.

La France s’est donc engagée à accueillir 30.000 migrants dans les deux ans qui viennent. Le problème se trouve évidemment derrière les conditions d'hébergement et sur ce point, contrairement à ce qu'on pourrait croire, l’Hexagone a clairement de quoi répondre à la demande.

Des logements qui ne trouvaient pas preneurs

D’un côté, le pays dispose d’un parc HLM de 77.000 logements vides. De l’autre, l’organisme Adoma qui gère déjà pour l'Etat l'hébergement des demandeurs d'asile, en a recensé 20.000.

Des logements vides qu'on réserverait aux migrants... alors qu'on le sait, de nombreux Français attendent depuis des années des logements sociaux ?

En réalité, c'est un raccourci politique. C’est vrai, 1,8 million de personnes se trouvent aujourd’hui sur des listes d'attente. Cependant, les logements vacants dont il est question sont des logements qui ne trouvaient pas preneurs.

Les 77.000 logements HLM dont il est question sont situés dans des zones où la demande est très faible. Ils sont inoccupés depuis des mois et pour la plupart les offices HLM eux-mêmes préconisent leur démolition…

Par ailleurs, concernant les 20.000 places d'hébergement des demandeurs d'asile, il s'agit là de places qui leur sont déjà réservées au départ et qui de toute façon nécessite une rénovation. Pour cela d'ailleurs, la banque de développement dépendante du Conseil de l'Europe vient de lui accorder un financement de 100 millions d'euros.

Marie Coeurderoy - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...