Divers
LaVieImmo.com
DiversDiversmercredi 11 mai 2016 à 17h04

Airbnb : Paris rectifie le tir après la polémique sur la délation


La mairie de Paris dément vouloir inciter les Parisiens à la délation
La mairie de Paris dément vouloir inciter les Parisiens à la délation
La mairie de Paris dément vouloir inciter les Parisiens à la délation (©Martin Bureau - AFP)

La Ville a publié hier une liste des meublés touristiques déclarés sur son territoire. Une nouvelle initiative que certains médias ont interprété comme une incitation à la délation. Affolées, les équipes d'Anne Hidalgo se démènent pour rectifier le tir.

(LaVieImmo.com) - Sans le vouloir, la mairie de Paris a créé un énorme buzz en publiant sur le site internet opendata.paris.fr la liste des propriétaires autorisés à louer leur(s) logement(s) sur des plateformes de locations saisonnières type Airbnb. Une nouvelle initiative que de nombreux médias ont interprété comme une incitation à la délation, comme c'est le cas à Berlin où les autorités encouragent vivement ses habitants à dénoncer les loueurs qui ne sont pas en règle.

La rumeur s'est propagée à une telle vitesse dans la presse et sur les réseaux sociaux que la mairie a été contrainte de réagir rapidement pour éteindre l'incendie, démentant formellement ces informations. Contrairement à ce que prétendaient certains, la Ville n'a pas prévu de mails type pour dénoncer ses voisins ni d'espace dédié pour communiquer l'adresse d'un loueur hors la loi. Elle a simplement publié une liste exhaustive des locations touristiques déclarées par leur propriétaire.

Faire pression sur les propriétaires

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Toutefois, la mairie reconnaît que l'idée est bien de faire pression sur les loueurs qui ne respectent pas encore les règles. Car ils sont encore nombreux. En effet, sur les quelque 20.000 meublés touristiques illégaux que compte la capitale, seuls 126 logements ont été déclarés. Pour rappel, seuls les biens loués aux touristes plus de 4 mois par an nécessitent une autorisation de la mairie.

Dans ce contexte, comment vérifier que son voisin ne respecte pas cette règle? Difficile de ne pas tomber dans des accusations non fondées... Paris l'a bien compris, un système de délation ne serait sans doute pas aussi efficace qu'il pourrait l'être à Berlin. Depuis quelques jours, la capitale allemande appelle ses habitants à dénoncer, sur un document mis en ligne sur internet, les propriétaires qui mettent leur bien immobilier en location sur ces plateformes.

Néanmoins, Paris pourrait bien s'inspirer de la rigueur du modèle berlinois qui prévoit, dans le cas où les loueurs ne jouent pas le jeu, une amende de 100.000 euros... soit quatre fois plus que celle actuellement en vigueur dans la capitale française.

Par Marie Coeurderoy édité par J.M.

©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...