Divers
LaVieImmo.com
DiversDiversjeudi 28 avril 2011 à 10h01

Baisse des dépenses de consommation


Les Français ont moins dépensé en mars
Les Français ont moins dépensé en mars
Les Français ont moins dépensé en mars (©dr)

La consommation des ménages a reculé de 0,7 % en mars, selon l’Insee. Tous les postes de dépense sont orientés à la baisse.

(LaVieImmo.com) - Un coup en l’air, un coup en bas… Les dépenses de consommation des ménages poursuivent leur parcours en dents de scie. Selon l’Insee, elles ont reculé de 0,7 % en volume le mois dernier, après avoir augmenté de 0,9 % en février, et baissé de 0,3 % en janvier. Pour le moment, la tendance reste positive à moyen (+1,2 % au premier trimestre par rapport aux trois derniers mois de 2010), comme à plus long terme (+2,6 % en mars par rapport à mars 2010), mais la tendance pourrait rapidement basculer.

Une baisse générale…

Une étude des différents postes montre que c’est dans l'automobile que la baisse du mois de mars a été la plus sévère, conséquence logique du retrait de la prime à la casse qui a soutenu le secteur jusqu'à la fin 2010. Le secteur enregistre ainsi une baisse de dépenses de 1,6 % sur un mois. Les achats « restent toutefois dynamiques au premier trimestre (+2,3 %, après +14,5 % au quatrième trimestre 2010), en raison des délais de livraison nécessaires pour honorer les nombreuses commandes de fin d’année dernière liées à l’arrêt de la prime à la casse au 1er janvier 2011 », indique l’Insee.

Baisse également des dépenses en biens durables, qui ont reculé de 1 % en mars, après une hausse de 0,9 % en février. Sur l’ensemble du premier trimestre, elles augmentent de 2,5 %, après +6,3 % au dernier trimestre 2010.

Les achats en équipement du logement baissent également en mars, de 0,6 % après une hausse de 0,9 % en février. Selon Alexander Law, chef économiste du groupe Xerfi, le secteur « a pâti de la petite forme du meuble, sur fond de santé chancelante du marché immobilier ». Les dépenses en équipement du logement restent néanmoins, elles aussi, dynamiques sur le trimestre (+2,6 % après +0,6 %).

…qui devrait se poursuivre

Guère optimiste, Alexander Law estime que la tendance observée en mars a toutes les chances de se poursuivre d'ici la fin du deuxième trimestre, « tout simplement à cause de l’état des fondamentaux de l’économie française. De fait, ceux-ci sont très dégradés, explique l’économiste. Le chômage demeure à haut niveau et l’inflation augmente aujourd’hui plus vite que les revenus, alimentant à la fois une érosion du pouvoir d’achat et l’inquiétude des ménages », ajoute-t-il.

François Alexandre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 29/04/2011 à 01:16 par misterjesaistoutsurtout

    je n'en peux plus de vous lire, vous savez tout mieux que tout le monde c'est insupportable à la longue.

    Pour en revenir à votre commentaire, je déduis de celui ci que vous devez vivre très confortablement pour sortir de telles choses. Vous ne pouvez pas imaginer une seule seconde que nos concitoyens ou "bon peuple" comme il vous plait à le dire quelques fois avec votre air supérieur condescendant, ne puissent plus consommer non pas pour épargner mais tout simplement car ils n'ont même plus asse pour se nourrir, s’habiller, bref subvenir à des besoins primaires et pas du tout superficiel.

    Par pitié, essayer ne serait ce qu'une fois d’arrêter de penser que vous savez tout sur tout. Soyer humble, et accepter d'autres points de vue que le votre. Il y a tant incertitudes dans le monde dans lequel nous vivons que personne, ne peux prédire l'avenir, MÊME VOUS.

    Pensez y lors de vos prochains posts, à commencer par votre réponse.

    Merci d'avance

  • 0 Reco 28/04/2011 à 10:10 par MisterHadley

    Excellent, ça..!

    Nos concitoyens préfèrent ne pas dépenser inutilement en produits de "consommation"...

    Ce qui sous-entend donc que l'argent qu'ils ne gaspillent pas inutilement sera soit économisé sagement, soit redirigé en achat de produits qui ne seront pas "de consommation" mais dit "durables", c'est à dire, "de long terme"...

    S'agira t-il d'immobilier..? ;)

    Plutôt pas mal, donc...

    Message édité 28/04/2011 à 10:13


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...