Divers
LaVieImmo.com
DiversDiverslundi 12 janvier 2009 à 10h45

Bilan prometteur pour l’Etablissement Public Foncier d’Ile-de-France


(©Maille)

(LaVieImmo.com) - Début d’année oblige, l’Etablissement Public Foncier d’Ile-de-France (EPFIF) annonçait il y a quelques jours son bilan 2008, ainsi qu’un compte-rendu global de ses deux premières années d’existences. Ces premiers résultats, « bien supérieurs aux prévisions les plus optimistes » font état d’un investissement total de 500 millions d’euros pour créer 20 000 logements et un million de m² d’activités, soit au total plus de 2 millions de m² de planchers à construire. Et plus que jamais, l’EPFIF jouera ces prochaines années un rôle de premier plan.

Etablissement public de l’Etat à caractère industriel et commercial (EPIC) créé en septembre 2006, l’EPFIF est un opérateur foncier. L’Etablissement intervient en amont des aménageurs et des constructeurs pour préparer et accélérer leur intervention, mobilisant sans frais des ressources propres en faveur du logement et du développement économique, à la demande des collectivités ou de l’Etat. Il est habilité sur les départements de Paris, de Seine-et-Marne, de l’Essonne, de Seine-Saint-Denis et du Val de Marne.

Début d’activité prometteur, accélération prévue jusqu’en 2013 « En deux ans, l'EPF est devenu une réalité incontournable, un acteur opérationnel qui a atteint immédiatement sa vitesse de croisière et qui va l'amplifier puisque le conseil d'administration a décidé de relever ses objectifs pluriannuels », s’est félicité Jean-Luc Laurent, Président de l’EPFIF. En 2008, 29 nouvelles interventions ainsi ont été décidées par le Conseil d’Administration de l’Etablissement, s’ajoutant aux 27 déjà validées en 2007. Les engagements financiers sont étalés sur la durée des conventions conclues avec les collectivités (5 ans en moyenne), pour un potentiel foncier correspondant proche de 500 hectares. Cette activité s’est également traduite par les premières cessions : quatre promesses de vente pour plus de 2 millions d’euros, qui permettront la réalisation de 150 logements environ, en locatif social, et en accession sociale.

Fort de ces premiers résultats, et au vu des analyses prospectives menées par les services de l’Etablissement, le Conseil d’Administration a fixé sa feuille de route jusqu’en 2013, dans une « logique d’accélération ». Avec un rythme d’engagements nouveaux de 210 millions d’euros par an, l’EPF devrait avoir mobilisé environ un milliard et demi d’euros d’ici à 2013. Une fois atteint son « régime de croisière », les engagements, les acquisitions, et les cessions de l’EPFIF représenteront annuellement de quoi réaliser environ 7 000 logements, dont un tiers au moins de logements locatifs sociaux, et un peu plus de 350 000 m2 de locaux d’activités économiques.

Un appui fort à la mise en œuvre effective de la loi « SRU » Un tiers environ des conventions passées par l’EPF concernent des communes engagées dans une action volontaire de rattrapage de leur retard en matière de logement locatif social, dans le cadre des objectifs de la loi SRU. L’EPF est, en outre, de plus en plus sollicité pour participer à la reprise de fonciers délaissés par les promoteurs, dans l’esprit du programme « 30 000 » ( cliquez ici ).

De même, en cette période de crise pour l’immobilier, l’EPFIF entend « jouer un rôle résolument contracyclique », en soutenant l’offre foncière en quantité « de manière à préparer les projets de demain et être acteur du redémarrage », mais sans soutenir le niveau des prix fonciers, négociant donc chaque acquisition, dans une démarche d’analyse de risques.

A.R.

LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...