Divers
LaVieImmo.com
DiversDiversvendredi 9 janvier 2009 à 15h53

CBRE n'oublie pas les atouts de l’immobilier résidentiel français


(©dr)

(LaVieImmo.com) - Zoom sur les atouts du marché résidentiel français. Dans la dernière édition de son étude Market View consacrée au marché résidentiel français, CB Richard Ellis revient sur les caractéristiques d’un marché « core » en Europe.

Notre marché résidentiel, au cœur géographique de l’Europe est « favorisé par différents facteurs » : à l’inverse de pays comme l’Espagne, la France compte parmi les taux de propriétaires les plus bas d’Europe, alors même que ce marché est, dans l’Europe des 27 le deuxième en volume après l’Allemagne, du fait de sa population, encore en augmentation du fait de sa démographie positive.

En ce qui concerne le crédit, de nombreux éléments positifs sont également constatés : distribution des crédits immobiliers basée sur la capacité à rembourser, faible endettement des français (47.5%, rapporté au PIB), comparé à d’autres puissances mondiales, et dont près de 98% taux fixes.

Un marché propre à attirer les investisseurs De même, des mutations structurelles (population vieillissante, hausse du nombre de divorces et de familles monoparentales qui accroissent le nombre de ménage, augmentation de la mobilité résidentielle), contribuerait, selon CBRE, à dynamiser le marché. Se développent actuellement des « produits alternatifs » sur le marché national (résidences pour personnes âgées et résidences étudiantes) propres à attirer les investisseurs. « Il existe en France un besoin important de logements qui n’est pas satisfait aujourd’hui », remarque CBRE. Ainsi, « tous les analystes convergent pour positionner actuellement la France comme le marché « core » en Europe.

En outre, le marché résidentiel se répartit à la fois en Ile de France et en régions, « ce qui diminue le risque par rapport à des marchés beaucoup plus concentrés », remarque le Conseil en immobilier. A ce titre, CBRE anticipe des décisions d’investissements en 2009, de la part d’investisseurs étrangers, fonds moyen et long terme, majoritairement dans des « patrimoines immobiliers anciens situés à Paris, en Ile-de-France, et dans les principales villes de province, dans une perspective de revente à moyen terme ».

A.R.

LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...