Divers
LaVieImmo.com
Diversvendredi 4 janvier 2013 à 18h07

Cécile Duflot aime-t-elle les professionnels de l'immobilier ?


François Gagnon, président d'ERA Europe et FranceFrançois Gagnon, président d'ERA Europe et France (©dr)

Une tribune de Françis Gagnon, président d'ERA Europe et d'ERA France.

(LaVieImmo.com) - Au dernier congrès de la FNAIM, échange de discours entre le nouveau président, Jean-François Buet, et la ministre de l'égalité des territoires et du logement, Cécile Duflot. Le représentant des professionnels de la transaction et de la gestion déplore les projets récents ou actuels de tracasser encore les professionnels en limitant leur liberté, en leur marquant de la défiance. Pêle-mêle il dénonce la volonté d'interdire le compte unique des syndics de copropriété, de supprimer les honoraires de location, de plafonner le montant des honoraires de vente, de sanctionner toujours plus les manquements.

La réponse de Cécile Duflot a été habile et inquiétante. Habile parce qu'elle a rappelé le rôle majeur des professionnels immobiliers, et que rien d'ailleurs ne permet de douter de sa sincérité : avant sa nomination au gouvernement, elle était en mission au sein d'un organisme de logement public, et elle a de notre univers et de ses acteurs une vision précise.

Pourtant, son discours comportait une deuxième partie, inquiétante au plus haut point, et après avoir réaffirmé sa confiance elle l'a conditionnée à des gages supplémentaires que les professionnels devraient donner. On a entendu qu'il faudrait plus de transparence, plus de rigueur, plus de discipline, des tarifs plus ajustés. Bref, l'inverse de la confiance.

Je veux dire pour le déplorer avec gravité que le gouvernement ne semble pas avoir compris ce que veut la profession, que le précédent gouvernement n'avait pas davantage compris : nous voulons la responsabilité, pas la tutelle. Le concept d'un Conseil supérieur des professions immobilières n'est pas autre chose : se voir confier la mission d'organiser, de discipliner, de former, de réformer, plutôt que d'être la cible constante de gestes politiques indélicats et méfiants. En outre, un Conseil supérieur est un interlocuteur titré, bien plus que ne le sont les fédérations : rien ne peut se modifier dans la règlementation d'une profession sans son avis. Nous revendiquons cette dignité.

Aimer une profession, l'estimer, c'est la croire capable d'accomplir pour elle-même cette mission. Au fond, voilà la seule question qui vaille : Madame Duflot, sa collègue de la justice, en charge directe des professions règlementées, Monsieur Hamon, ministre de la consommation, voient-ils les agents immobiliers et les administrateurs de biens comme des imbéciles au sens étymologique, c'est-à-dire littéralement comme des êtres à qui il faut des béquilles pour marcher, ou des acteurs professionnels aptes à piloter leur destin au profit de la collectivité ? Si c'est ainsi que le gouvernement nous considère, qu'il bâtisse avec nous sans délai un Conseil supérieur des professions immobilières.

LaVieImmo.com - ©2014 LaVieImmo
Donnez votre avis
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 26/04/2013 à 15:45 par franck

    Oui antoine, c'est bien connu que le pret a taux Zero a été créé pour les agents immobilier...et que ce fameux pret a taux zero, les primo accédant n'en n'ont absolument pas besoin.
    Si personne n'aime les professionnelles de l'immobilier, je m'étonne de voir autant de monde passer les portes de l'agence dans laquelle je travaille pour trouver un logement. Bizarrement tres peu de client font scandale du montant des honoraires...
    Que pensez vous que les propriétaires bailleurs feront si seul eux qui mettent à disposition un logement paient ET des honoraires ET des frais de gestion??? ils arréteront peut etre d'investir, d'où moins de logement disponible pour vous "pauvre malheureux" D'OU augmentation des loyers...

  • 0 Reco 19/04/2013 à 21:07 par ingeni

    Quand vous dites suppression des honoraires de location, cela concerne ce que paie le locataire, le propriétaire continuera de payer sa part...
    Ce n'est pas du tout la même chose...

  • 0 Reco 07/01/2013 à 16:31 par Philippe

    Ce monsieur se trompe : la transparence, la rigueur et la discipline sont des gages et des valeurs de la confiance ! Quand aux tarifs, il suffit d'observer : de 3000 à 15000 euro pour un bien de 200.000 euro selon les intermédiaires. Oui Cécile Duflot (ou quelqu'un d'autre de n'importe quelle couleur politique) a raison de réguler les transactions, et il n'y a rien de choquant, car l'état est dans son rôle. Quand à parler de confiance concernant ce monsieur, je l'invite à faire du testing avec quelques professionnels de l'immobilier pour se rendre compte qu'il y a une majorité d'incompétents (sur les connaissances concernant la qualité des biens, sur les méthodes d'estimations) et que leur pratique se rapproche davantage de celle des maffieux que de celle des professionnels (mensonges, pressions psychologiques, méthodes de vente douteuses, ...). Il faut faire un grand nettoyage et sévir au besoin. Aucune estime pour cette pègre ...

  • 0 Reco 07/01/2013 à 16:31 par Philippe

    Ce monsieur se trompe : la transparence, la rigueur et la discipline sont des gages et des valeurs de la confiance ! Quand aux tarifs, il suffit d'observer : de 3000 à 15000 euro pour un bien de 200.000 euro selon les intermédiaires. Oui Cécile Duflot (ou quelqu'un d'autre de n'importe quelle couleur politique) a raison de réguler les transactions, et il n'y a rien de choquant, car l'état est dans son rôle. Quand à parler de confiance concernant ce monsieur, je l'invite à faire du testing avec quelques professionnels de l'immobilier pour se rendre compte qu'il y a une majorité d'incompétents (sur les connaissances concernant la qualité des biens, sur les méthodes d'estimations) et que leur pratique se rapproche davantage de celle des maffieux que de celle des professionnels (mensonges, pressions psychologiques, méthodes de vente douteuses, ...). Il faut faire un grand nettoyage et sévir au besoin. Aucune estime pour cette pègre ...

  • 0 Reco 07/01/2013 à 14:29 par Onaniste

    il n'y a plus que duflot pour croire qu'il n'y a pas de bulle immo

  • 1 Reco 05/01/2013 à 17:48 par Mammouth

    "On a entendu qu'il faudrait plus de transparence, plus de rigueur, plus de discipline, des tarifs plus ajustés. Bref, l'inverse de la confiance."
    Sans dec ? On se demande bien pourquoi... Mon pov' chaton, va!

  • 1 Reco 05/01/2013 à 15:09 par oOoOoups

    M. Gagnon

    La question de savoir si Mme Duflot vous aime est tout à fait secondaire, sauf si vous ne voyez dans cet "amour" que ce que vous pourrez soutirer de l'état.

    La vrai question est : les français aiment-ils les professionnels de l'immobilier?
    Et vous connaissez déjà la réponse : c'est non.
    Vous et vos collègues avez ruiné la confiance des français dans votre secteur.

    Vous vous étonnez que le gouvernement ne vous fasse plus confiance alors que les prix ont doublé en 10 ans et qu'aucun des professionnels que vous représentez n'a essayé de limiter cette inflation ubuesque ?

    Oui, il va falloir que l'état régule votre marché puisque vous venez de faire la démonstration que vous en êtes incapable seuls, et oui il faudra vous contenter du désamour du gouvernement et des français durant de longues années, le temps qu'on vous refasse confiance. Et ca va prendre beaucoup de temps, alors habituez à vous à la régulation de votre secteur.

    @+

  • 0 Reco 05/01/2013 à 10:31 par Bernard21

    Il devient urgent que notre profession soit un peu mieux réglementée. Trop de négociateurs sans formation (incapables)sont lachés dans la nature pour l'estimation de biens et la prise de mandats. Il est temps que le Conseil Supérieur des Professions Immobilières voit le jour.

  • 1 Reco 05/01/2013 à 00:07 par lerat

    vous voulez les clés de la maison alors que nous on veut vous euthanasier....

    vous avez mangé votre pain blanc, faites votre boulot c'est a dire baisser les prix de 30% et vou aurez une chance de passer entre les gouttes !

  • 0 Reco 04/01/2013 à 19:20 par antoine

    cher ais, vous savez tout comme moi, que nous les acheteurs primo accedants, enavons marrre de payer des loyers a un sale type bailleur et etre sous la menace permanente d'une expulsion dans les six mois (appart mis en vente)

    on veut notre chez soit!

    mais les prix sont surevaués et on sait tous ici qu'ils le sont et u'ils vont baisser! sils ne baissent pas vite cest que les taux ont enormement baiss parallemement a l fin du ptz dans l'ancien. des leur remonté, ca va etre l'hecatombe!

    baissez les prix de 30% et on achetra et vous l'aurez votre com!

  • 0 Reco 04/01/2013 à 18:58 par antoine

    " c'est-à-dire littéralement comme des êtres à qui il faut des béquilles pour marcher,"

    euh...... cest qui qui demande des aides de l'état (ptz dans l'ancien" ?? cest le pape???? non cest vous les agents immobiliers!

    alors si vous voulez pas etre traités comme des bras cassés, faites votre boulot sans aide (sans bequilles), et faites baisser les prix!!

  • 0 Reco 04/01/2013 à 18:56 par antoine

    "de supprimer les honoraires de location, de plafonner le montant des honoraires de vente, de sanctionner toujours plus les manquements."

    mr gagnon , admettez qu'ils sagit de mesures tres bonnes pour le client locataire! enfin pensez a eux quand meme....

    :))))