Divers
LaVieImmo.com
DiversDiversmercredi 1 juin 2016 à 17h27

Ces sites et applis mobiles qui veulent révolutionner l'immobilier


Ces sites aident particuliers et professionnels à concrétiser leurs projets immobiliers
Ces sites aident particuliers et professionnels à concrétiser leurs projets immobiliers
Ces sites aident particuliers et professionnels à concrétiser leurs projets immobiliers (©BFM Business)

Ils cassent les prix ou bouleversent la manière de trouver un logement en location... zoom sur ces nouveaux services qui aident particuliers et professionnels à concrétiser leurs projets.

(LaVieImmo.com) - On assiste en ce moment à une recrudescence de sites Internet ou d'applications mobiles dans le domaine de l'immobilier. Certains bouleversent la manière de rechercher ou de vendre un logement, d'autres facilitent les démarches administratives pour rendre les déménagements plus agréables. Sans compter ces multiples outils (comparateurs, calculateurs, cartes des prix par station de métro etc.) conçus pour aider les particuliers et les investisseurs à concrétiser leur projet...

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Les professionnels de l'immobilier (agences, promoteurs, syndicats...) ont, eux aussi, eu de bonnes idées. Ils ont lancé fin 2015 leur propre portail d'annonces, Bien'Ici, pour concurrencer SeLoger.com et Leboncoin.fr, les leaders du secteur. Le site recense déjà plus d’un million d’annonces de vente et de location de logements, aussi bien sur le marché du neuf que sur celui de l’ancien.

Le métier d'agent, ou plutôt sa perception, semble elle aussi évoluer. Si les prestations à la télévision de Stéphane Plaza ne font pas toujours l'unanimité, la profession gagne la confiance des Français. Reste qu'aujourd'hui encore, près d'une transaction immobilière sur trois leur échappe.

Redonner le pouvoir aux vendeurs

Face à ce constat, Vanted a flairé une opportunité. Pour reconquérir des clients tentés ou contraints de vendre leur logement de particulier à particulier, pour des raisons économiques ou par manque de connaissance du marché immobilier, le site dont le lancement est imminent veut redonner le pouvoir aux vendeurs en inversant le rapport de force.

Créée par deux Bordelais, la plateforme entièrement gratuite propose aux vendeurs de déterminer la commission qu’ils sont prêts à faire payer à l'acquéreur et de mettre les agences en concurrence. Concrètement, une fois que le vendeur aura déposé une annonce en ligne, les agences inscrites sur Vanted pourront se porter candidates si elles jugent l'offre raisonnable. L'intermédiaire qui sera retenu par le vendeur se chargera ensuite de trouver un acquéreur. Un mandat classique sera alors signé entre les deux parties. Bref, un bon moyen pour les agences de récupérer des clients qui leur avaient jusque-là échappé...

Une commission en échange de bons tuyaux

D'autres sites, parfois imaginés par les agences elles-mêmes, promettent quant à eux de verser une commission à ceux qui "dénoncent" leurs proches ou voisins désirant vendre leur bien immobilier. En d'autres termes, comment devenir un indic immobilier, façon Huggy les bons tuyaux... L’idée est de donner des informations sur le propriétaire et le logement concerné, de transmettre ces données en ligne et attendre qu’elles soient traitées par un professionnel.

Des informations précieuses pour les agences immobilières. En France, le site 500euros.net travaille avec plusieurs agences partenaires à qui il fournira toutes ces informations. En contrepartie, "l'indic" sera rémunéré à hauteur de 10% des honoraires de l'agence, avec un minimum de 500 euros... si toutefois le bien est vendu.

De son côté, le vendeur reçoit un petit cadeau (téléviseur, tablette, voyage…), histoire de "déculpabiliser l’apporteur d’affaires de se faire de l’argent facile sur le dos du vendeur", a confié le patron du site dans une interview au Figaro.

Chez Prospect’Immo, une application mobile développée par l’agence Cardis-Sotheby’s International Realty, l'informateur reçoit 90 euros par tuyau si un mandat de vente est conclu entre le vendeur et l'intermédiaire, et jusqu’à 1.800 euros si le bien est vendu, selon le montant de la transaction.

Julien Mouret - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 05/06/2016 à 20:09 par marc19

    C'est vrai que l'immobilier est une véritable vache à lait ..............
    Pour autant, il n'est pas interdit de refuser de payer des commissions prohibitives, il suffit de connaître le prix net vendeur , prix qui figurera à l'acte authentique ......

  • 0 Reco 04/06/2016 à 17:09 par rorororo

    Vanted.com : Grand sourire. Vous semblez oublier une chose !!! c'est que contrairement à ce que vous dites la commission, ce n'est pas le vendeur qui la paye mais l'acquéreur. C'est une vérité de Lapalisse sur laquelle l'agent, grand illusionniste devant l'éternel, ne s'attardera pas très longtemps, si on le lui rappelle. En effet dans ce ménage à 3 (vendeur, agent et acquéreur), s'il existe un acteur parmi les 3 qui se retrouve véritablement pris en otage, c'est bien l'acquéreur !! Et pourquoi ? Parce qu'il n'a jamais donné son accord sur le montant de la commission de l'agent et pour cause, ce n'est pas lui qui a demandé les « services » (et il faut le dire vite!) de l'agent. Par ailleurs l'agent ne travaille ni pour le vendeur, ni encore moins pour l'acquéreur, mais pour sa pomme. La meilleure preuve étant que dans un marché difficile où les transactions peinent à se faire, que fait l'agent ? Il augmente sa commission pour rester en vie, au détriment bien évidemment de l'acquéreur en tout premier lieu (puisque c'est lui qui payera l'addition) et du vendeur ensuite, car se faisant, il ne fait que rendre plus difficile la vente. C'est ainsi que l'on a désormais des commissions délirantes comme vous le dites à + de 10% voire 20% sur des petits biens (il y en a qui n'ont honte de rien!). Et pour quelle valeur ajoutée ? Strictement aucune !!
    Le marché de la transaction immobilière en France doit être complètement repensé. Beaucoup trop opaque, et donc effectivement ayant tout pour plaire, aux intermédiaires de toute sorte, il doit désormais être rendu beaucoup plus transparent. Seul hélas le législateur a le pouvoir de le reformater complètement pour le bénéfice de tous et non de cette petite caste d'agents commerciaux qui se gavent sur les petites gens et sans être en plus des professionnels (cf. les réseaux d'agents commerciaux, qui sont bien souvent des personnes qui s'essayent dans une seconde carrière, dans l'immobilier).

  • 0 Reco 02/06/2016 à 17:15 par Trendimmo

    Le meilleur outil pour estimer son bien reste celui de la vie immo, je l'ai testé : http://www.lavieimmo.com/ estimez-votre-bien/connec tion.html?source=actu

  • 1 Reco 02/06/2016 à 16:24 par Isabelle31

    Ce qui a aussi permis de révolutionner le secteur de l'immobilier en France, c'est la possibilité de réaliser son estimation immobilière en ligne ( http://www.sporting-immob ilier.fr/realisez-votre-e stimation-immobiliere-sur -toulouse/ )... On sait que l'on ne va plus se faire avoir par certaines agences peu intègres.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...