Divers
LaVieImmo.com
DiversDiverslundi 15 novembre 2010 à 15h14

Charges de copropriété : + 4 % en 2009, selon l’ARC


Contrairement à l'Unis, l'ARC dénonce une forte augmentation des charges
Contrairement à l'Unis, l'ARC dénonce une forte augmentation des charges
Contrairement à l'Unis, l'ARC dénonce une forte augmentation des charges (©dr)

L’Association des responsables de copropriété (ARC) vient de présenter les résultats de son observatoire des charges de copropriété pour l’exercice 2009 : le résultat montre une augmentation de 4 %, alors que l’Unis mentionnait hausse de 0,9 % la semaine dernière.

(LaVieImmo.com) - Les charges de copropriété ont pris + 4 % en un an, et « sur une période de 3 ans, l'augmentation est supérieure à 10% alors que l'inflation pendant ce temps n'a progressé que de 4,2% », publie l’ARC. Par postes de dépenses, l’association constate les hausses suivantes : chauffage et l’eau chaude (énergie) : +6,5%, eau froide et chaude (hors énergie) : +3,5%, gardien/employé d’Immeuble : +2,5%, ascenseur : +1,9%, frais d'administration et de gestion : +3%, assurance : +7,5%, entretien : +2,1%, impôts : +3%, et parkings : +2,1%.

Pour les fortes hausses liées aux dépenses d’énergie, l’association explique que « la diminution des tarifs du gaz et du fuel appliquée début 2009 a été largement contrecarrée par l'augmentation de la consommation en énergie pour la période de chauffe 2008/2009 et par l'augmentation des tarifs du chauffage urbain. Le relevé des DJU(Degré-Jour-Unifié) fait ressortir un écart de 10% avec la période de chauffe précédente ».

Pratiques abusives

En ce qui concerne les frais d’administration et de gestion, l’ARC note que « les syndics n'ont pas infléchi leurs pratiques abusives. Il est à souligner la forte augmentation des procédures judiciaires sur la période d'analyse de 3 ans, les dépenses correspondantes représentant pour certaines copropriétés la moitié des frais d'administration et de gestion ». Pour les coûts d’assurance, qui montrent la plus forte hausse, la tendance résulte « de deux composantes : le taux de sinistralité national qui a progressé d'au moins 5% et le taux de sinistralité propre à chaque copropriété. Ce dernier ne cesse d'évoluer du fait du vieillissement du bâti et de l'augmentation des actes de vandalisme ».

Unis vs ARC

L'Union des syndicats de l'immobilier (Unis) faisait part le 10 novembre dernier d'une légère décélération de la croissance des charges, qui sont passées selon elle, d’environ 3,7 % par an depuis 2002 à 0,9 % en 2009. Les syndics révélaient toutefois l'existence de disparités régionales encore importantes. Selon l'ARC, qui se distingue de ces résultats, la différence résulte en le fait « qu'il ne s'agit pas, comme le fait l'UNIS, de produire des données trop générales qui sont incompréhensibles et sans valeur ajoutée pour ceux qui tentent de les exploiter ».

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 16/11/2010 à 11:05 par Jaroux

    Effectivement nous avons nos charges qui ont augmentées mais il ne faut pas rejeter sans cesse la faute sur les pratiques abusives des syndics, certains syndics exercent leur profession tout à fait honorablement en délivrant des comptes de gestion irréprochables et sans facture abusive, oui, c'est mon cas, je suis chez GIEP, et je n'ai rien à leur reprocher.
    Au niveau des charges je pense qu'il faut faire un compromis entre L'UNIS et L'ARC, ils nous présentent les deux extrêmes, un trop bas, et l'autre trop haut, à nous de prendre les devants et de calculer notre augmentation réelle et non pas des moyennes qui ne veulent rien dire.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...