Divers
LaVieImmo.com
DiversDiversjeudi 9 juin 2011 à 12h26

Consommation : Des dépenses de logement en hausse en 2010


Reprise de la consommation en 2010
Reprise de la consommation en 2010
Reprise de la consommation en 2010 (©Fotolia)

Si la consommation des ménages est restée stable en 2009, elle a été en hausse en 2010, selon les derniers chiffres publiés par l’Insee. Les dépenses liées au logement ont notamment augmenté de 1,5 % pour le chauffage et l’éclairage. Mais les français auront boudé l’assurance-vie.

(LaVieImmo.com) - Avec un volume de dépenses globales en progression de 1,3 %, la consommation des ménages a soutenu « la reprise économique » en 2010, selon l’Insee. Un regain qui aura concerné « quasiment tous les postes », à l’instar du logement. Le budget consacré au chauffage et l’éclairage (hors loyers) a bondi de 4,8 % en 2010, après une année 2009 en hausse plus mesurée - à +0,5 %. La raison : « un hiver puis (…) un automne rigoureux. Les prix rebondissent également du fait du fioul domestique (+ 18,5 %), qui suit la tendance des cours du pétrole brut ».

L’équipement des ménages en appareils ménagers est lui aussi en forte progression (à +5 %), de même que l’approvisionnement en meubles et tapis (+1,3 %). A noter que les dépenses en hôtel rebondissement également, de 1,1 % en 2010 contre -3,5 % en 2009. La baisse de la TVBA en est l’un des facteurs explicatifs.

Des loyers en moindre progression

Toutefois, le volume de frais liés à la location a légèrement a décéléré, avec une hausse de 1,2 % contre 1,4 % l’année précédente. Un ralentissement que l’Insee explique par le fait que « l’indice de référence des loyers progresse moins vite et les hausses de prix sont plus faibles lors des changements de locataire. En 2010, le rythme de progression des prix des loyers est le plus bas depuis 1959 ».

L'assurance-vie n'a plus la cote

Le grand absent de la relance est le placement en assurance-vie, en voie de ne plus être celui préféré des Français. En effet, « les souscriptions en assurance-vie marquent le pas après avoir bondi en 2009 », phénomène constaté par les assureurs depuis le début de l’année. « Ces contrats sont moins attractifs qu’en 2009, année où les taux d’intérêt des livrets réglementés ont baissé. La consommation en assurance-dommage se replie elle aussi en volume, pour tous les types de police, dans un contexte de hausses de prix importantes », analyse l’institut d’études.

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...