Divers
LaVieImmo.com
DiversDiversmardi 30 décembre 2008 à 15h34

Construction : face à la crise, les Français veulent éviter les risques


(©dr)

(LaVieImmo.com) - Sécurité juridique et financière, avant tout, et méfiance vis-à-vis des canaux médiatiques officiels : pour sa deuxième vague, le « Baromètre de la Maison » Union des Maisons Françaises / CSA, colle à l’actualité dans les trois thèmes qu’il aborde. Dans un contexte de crise, mener un projet de construction est toujours possible, mais tout porte à croire que l’attitude des français n’en soit pas moins affectée.

La sécurité juridique et financière a plus d’importance que le facteur prix S’agit-il ou non d’un enseignement de la crise ? Les Français répondent avec sagesse à la question du critère de choix d’un professionnel chargé de faire construire leur logement. Ils sont en effet 62% à considérer comme priorité ces sécurités contre 25% seulement à mettre en avant le facteur prix et 10% le modèle de maison.

Le terrain est plus volontiers sacrifié à la surface habitable En cas de restrictions budgétaires, seuls 2% des répondants préféreraient renoncer à leur projet. 50% des sondés consentiraient plus facilement à réduire leur surface de terrain, et 26% à s’éloigner pour bénéficier de terrains moins chers. Ils ne seraient en revanche que 19% à choisir de réduire leur surface habitable.

Le bouche à oreille est la source déterminante dans le choix des constructeurs 40% des Français suivraient en effet l’avis de leurs proches pour être orientés vers un professionnel. Ce résultat est d’autant plus révélateur que, contrairement aux deux précédentes questions, il s’agit de réponses spontanées, et non de choix de réponses précités pendant le sondage… Ce taux s’élève même à 58% chez les 18-24 ans et va, globalement décroissant avec l’âge des répondants. En deuxième place, les professionnels eux-mêmes recueillent 38% des choix et restent une bonne source de conseil. A l’inverse, les canaux plus « officiels » : Internet, agences immobilières, pouvoirs publics, et promoteurs n’obtiennent qu’entre 3 et 7% des réponses. Pire encore, les foires et salons, publicités, articles de revues ou sites villages sont cités tout au plus par 1% des sondés.

A.R.

LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...