Divers
LaVieImmo.com
DiversDiversjeudi 5 mai 2011 à 18h06

Dans la nébuleuse du patrimoine de Ben Laden


Le complexe dans lequel s'était réfugié Ben Laden, au Pakistan
Le complexe dans lequel s'était réfugié Ben Laden, au Pakistan
Le complexe dans lequel s'était réfugié Ben Laden, au Pakistan (©dr)

Le leader défunt d’al-Qaida était assis sur l’empire financier érigé par son père, Mohammed Ben Laden, magnat du bâtiment en Arabie Saoudite. Oussama Ben Laden aurait ainsi « touché 12 à 15 millions de dollars entre 1973 et 1994 », relate Le Point. Et si depuis les attentats du 11 septembre, ses finances ont été prises dans un étau, celui-ci continuait à lever des fonds importants, grâce aux ramifications d'al-Qaida.

(LaVieImmo.com) - Une fortune provenant du bâtiment. Ben Laden, issu d’une famille de 55 enfants, a longtemps bénéficié de la confortable richesse de sa famille, et plus particulièrement celle générée par le Saudi Binladin Group, « devenu un véritable conglomérat », explique l’hebdomadaire. Selon Alain Rodier, ancien officier supérieur des services de renseignements français cité par Le Point, ce groupe ultra-diversifié a investi aussi bien dans le textile, l’électronique ou les télécommunications que dans « la commercialisation sous licence des films de Walt Disney »…

Mais surtout - fait d'armes notable -, il s’est vu « attribuer le marché de la construction de... bases militaires américaines en Arabie saoudite ! », révèle-t-il. Ce qui aurait permis à l'ex-ennemi public numéro un des Etats-Unis d'être à la tête d'une fortune estimée entre 12 et 15 millions d'euros, de 1973 à 1994.

Après le 11/09, le néant

La piste du soutien financier de Binladin Group à Ben Laden durant ses années les plus actives de terrorisme a tourné court, l’enquête menée par le juge Renaud Van Ruymbeke n’ayant pas reçu le soutien escompté. Après un non-lieu, le juge estimait pourtant que « de forts soupçons planent » sur ces liens, indiquait-il dans une ordonnance en 2006.

Les évènements du 11 septembre ont quant à eux « mis un terme à la puissance financière de Ben Laden », explique au Point M. Rodier. ce qui a sans doute contribué à renforcer l’opacité de son financement. Seule la « nébuleuse al Qaida » a alors permis de soutenir le patrimoine du terroriste, car alors tous ses comptes personnels ont été gelés.

André Figeard - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...