Divers
LaVieImmo.com
DiversDiversmardi 29 janvier 2008 à 17h16

Forte hausse des défaillances d'entreprises dans l'immobilier


(LaVieImmo.com) - Grand perdant de la dernière enquête annuelle de l’Insee sur les créations d'entreprises, le secteur de l’immobilier est logiquement mis à mal cette semaine par l’étude de la société Altares sur les défaillances et sauvegardes d'entreprises en France en 2007.

Publié en début de semaine, celle-ci fait état d’un record de 49 400 défaillances d’entreprises, en hausse de 5% en glissement annuel et au plus haut depuis 1998 (52 800). « Le dynamisme des créations d’entreprises en 2003 et 2004 s’accompagne aujourd’hui mécaniquement d’une hausse des dépôts de bilan », explique Altares. Il était donc logique que l’immobilier, « secteur le plus dynamique en termes de créations d’entreprises depuis 2002 » comme le rappelait la semaine dernière l’Insee, finisse par marquer le pas. Altares a ainsi recensé 1 553 cas de défaillances d’entreprises l’année dernière dans l’immobilier, soit 13.4% de plus qu’en 2006. Cette hausse, la première que connaît le secteur depuis le début de la décennie, est également l’un des plus élevées, tous secteurs d’activité confondus ; seul le bâtiment, avec un taux de croissance de 15.6% (pour 12 574 cas), subit une dégradation plus sévère.

Hausse de 17% des défaillances d'agences immobilières

Les différents métiers de l’immobilier sont-ils tous logés à la même enseigne ? « Non », répond Thierry Millon, responsable des Analyses chez Altares. « Les entreprises spécialisées dans la location de logements, par exemple, sont restées bien orientées tout au long de l’année, et malgré une légère augmentation au quatrième trimestre, le nombre de défaillances pour ce segment a reculé de 5% sur douze mois », observe-t-il. Les marchands de biens immobiliers sont plus durement touchés, avec une augmentation de 14% pour 180 cas de défaillances. La hausse atteint 17% pour les agences immobilières, (560 cas, soit 36% du total), et jusqu’à 34% pour les spécialistes de la promotion immobilière de logements (90 cas). « Après un deuxième trimestre satisfaisant, chacun de ces quatre grands métiers a connu une dégradation aux troisième et quatrième trimestres », poursuit Thierry Millon, « et la tendance en ce début d’année est manifestement à la hausse du nombre de défaillances au cours des prochains mois ».

Altares montre également que, contrairement à ce qu’on peut observer dans les autres secteurs, l’augmentation du nombre de défaillances dans le secteur immobilier ne touche pas en priorité les entreprises les plus jeunes, pourtant structurellement plus vulnérables que les autres. Le nombre de dépôts de bilan chez les entreprises de moins de 5 ans a ainsi progressé de 14.1% tous secteurs confondus, mais de 13% seulement dans le secteur immobilier. Les différences sont plus marquées pour les tranches d’âges supérieures, et le nombre de défaillances d’entreprises âgées de 6 à 10 ans a reculé de 0.5% à l’échelle nationale mais augmenté de 31% dans l’immobilier… Pour Thierry Millon, « ces chiffres montrent qu’on ne peut pas se contenter d’expliquer la hausse du nombre de défaillances constatée par la vigueur de l’activité au cours des dernières années. L’augmentation du risque est plus conjoncturelle que structurelle ».

Emmanuel Salbayre

LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...