Divers
LaVieImmo.com
DiversDiverslundi 14 avril 2008 à 18h00

Forte hausse des défaillances d'entreprises dans l'immobilier


(LaVieImmo.com) - Le nombre de défaillances d’entreprises en France a continué d’augmenter au premier trimestre 2008. Selon la dernière analyse trimestrielle d’Altares, spécialiste de la connaissance inter-entreprises, la situation est particulièrement « sévère » dans les secteurs de l’immobilier et du bâtiment.

Altares, qui observe une augmentation du nombre de défaillances d’entreprises depuis l’automne 2006, a enregistré un total de 12 592 jugements d'ouvertures de redressements ou liquidations judiciaires au cours des trois premiers mois de l’année, soit 7.1% de plus qu’au premier trimestre 2007.

Les défaillances d'entreprises bondissent de 28% dans l'immobilier et 18% dans le bâtiment, avec respectivement 420 et 3 353 cas. « La tendance que nous observions au quatrième trimestre de l’année dernière s’est poursuivie début 2008 », explique à Lavieimmo.com Thierry Million, responsable des Analyses chez Altares. « Entre 2003 et le second semestre 2007, le nombre de créations d’entreprises dans ces deux secteurs s’est poursuivi à un rythme très soutenu, indépendamment des périodes de ralentissement qu’ont pu connaître les autres segments – notamment en 2005. On peut dire que depuis six mois environ, l’immobilier et le bâtiment payent le prix de leur dynamisme passé », poursuit-il.

La baisse actuelle ne serait-elle donc qu’un retour de manivelle ? Les choses ne sont certainement pas si simples...« Contrairement à ce qu’on observe sur les autre segments, ce ne sont pas forcément les entreprises les plus jeunes qui sont les plus vulnérables », reprend Thierry Millon. Ainsi, sur le segment immobilier, 88 des 177 agences déclarées en faillite au cours des trois premiers mois de l’année étaient âgées de moins de 6 ans. Soit un peu moins de la moitié contre une part d’environ 56% tous secteurs d’activités confondus. Près de 24% des agences en faillite avaient entre 6 et 10 ans, un peu plus de 11% entre 11 et 15 ans, et 15% environ étaient âgées de 16 à 50 ans. « Pour chacune de ces tranches d’âge, le pourcentage est supérieur à la moyenne », poursuit Thierry Millon. « Les agences immobilières qui ont mis la clé sous la porte depuis le début de l’année ne sont pas nécessairement celles qui ont voulu profiter du boom immobilier. Au contraire, on constate qu’une part importante d’entre elles étaient installées depuis de nombreuses années, avant le début de la flambée des prix de la fin des années 1990. Cela prouve bien l’ampleur de la crise actuelle », conclut-il.

E.S.

LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...