Divers
LaVieImmo.com
DiversDiversvendredi 1 juillet 2011 à 16h08

"Grenelle de l'immobilier" : Fronde chez les négociateurs


La FFCM CFE CGC et la Cnasim se soulèvent contre le "livre blanc"
La FFCM CFE CGC et la Cnasim se soulèvent contre le "livre blanc"
La FFCM CFE CGC et la Cnasim se soulèvent contre le "livre blanc" (©Damien Fournier)

Réunis jeudi 30 juin pour les « Expressions libres de l’immobilier », des associations et syndicats ont fustigé le « Livre blanc » de la Fnaim et de l’Unis. Dans le local de la CFE-CGC-FFMC, elles ont dénoncé ce qu’elles considèrent comme « une entreprise d’affaiblissement de leur profession ».

(LaVieImmo.com) - Les débats étaient houleux au siège de la Fédération française des managers commerciaux (CFE-CGC-FFMC). Le syndicat avait invité, afin de débattre sur l’avenir de la profession de courtier en immobilier, plusieurs partenaires, comme la Chambre nationale syndicale des intermédiaires et mandataires (Cnasim) notamment, mais également la Fnaim (Fédération nationale de l'immobilier)ou l’Unis (Union des syndicats de l'immobilier).

Dans la ligne de mire de la FFMC et de la Cnasim, les recommandations des Etats généraux de l’immobilier, rendus dans le « Livre blanc ». Ils contestent tout d’abord la légitimité de la manifestation, où certains partenaires n’étaient pas représentés. Mais le vrai point de rupture est lié au contenu du livre. Le document est en effet appeler à influencer une évolution de la loi Hoguet, du 2 janvier 1970, qui fixe les conditions d'exercice des professions immobilières.

Selon Jean-Philippe Guillard, président de la FFMC, « la Fnaim et l’Unis souhaitent imposer aux autres ce qu’ils appliquent pour leurs employés ». Une idée qui ne lui sied guère, « on n’est pas en Corée du Nord », rajoute t-il. Les points de discordes sont nombreux, Jean-Philippe Guillard juge notamment « saugrenue » une proposition qui vise à obliger les négociateurs immobiliers à exercer dans leurs départements de leur domiciliation.

La formation au centre des interrogations

Le « Livre blanc » recommande d’imposer un niveau d’étude minimum à bac+ 3 pour les négociateurs immobiliers agents commerciaux. Une obligation qui ne vaudrait pas pour les négociateurs immobiliers salariés. La FFMC CFE-CGC avait dénoncé jeudi 23 juin dans un communiqué la « discrimination » qu’apporterait cette réglementation.

François Pineda, créateur du Collectif des réseaux d’agents commerciaux en immobilier (Craci), souhaite « la création d’un passeport de compétence, qui éviterait les disparités entre les acteurs de l’immobilier ». Une idée partagée par Jean-Philippe Guillard, qui va plus loin et propose « la mise en place d’une formation commune à tous les pays d’Europe, qui viserait à créer une sorte d’euro-courtier ».

Damien Fournier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 15/10/2014 à 18:05 par Jean-Philippe GUILLARD

    La CNASIM, le syndicat professionnel représentant en France les 38 000 Agents Commerciaux de l’immobilier (Membre de l’UNAPL - Union Nationale des Professions Libérales), vient de déposer, sous le n° 384 860 au greffe du Conseil d’Etat, le 26 septembre 2014, une REQUETE EN ANNULATION de l’arrêté, du 28 juillet 2014, portant nomination des membres composant le Conseil National de la Transaction et de la Gestion Immobilières (CNTGI).

    Le Décret n°2014-843 du 25 juillet 2014, relatif à la composition et au fonctionnement du CNTGI dispose au §1 de son article 1er que le choix des membres doit s'effectuer : « en veillant à assurer la représentativité de la profession, sur proposition d'un syndicat professionnel ou d'une union de syndicats représentatifs ».

    Les 38 000 Agents Commerciaux de l’immobilier en France, professionnels négociateurs libéraux et, acteurs incontournables du paysage de la transaction immobilière, sont pourtant totalement absents, alors même qu’ils sont plus nombreux que les Agents immobiliers qui les mandatent afin d’effectuer les missions de prospection et de négociation - 38.000 Agents Commerciaux face à 30.000 Agents immobiliers.

    La CNASIM dénonce en CONSEIL D’ETAT :
    - 1/ LA COMPOSITION du CNTGI
    - 2/ LA PARITE du CNTGI

    Par cette action, le Président de la CNASIM, Bruno GARREAU, relance à nouveau une campagne nationale de pétition sur http://www.cnasim.com pour défendre les Agents Commerciaux de l'immobilier et leur représentation, ce qui fait suite aux "Expressions Libres de l'immobilier" tenues en juin 2011, en présence de tous les syndicats d’Agents immobiliers, qui avaient vues la CNASIM aux côtés de la FFMC-CFE-CGC, par l'intermédiaire du Président Jean-Philippe GUILLARD et du Président Bernard VAN CRAEYNEST, pour s’opposer à certaines propositions du "Livre blanc" de la FNAIM et UNIS, non suivi à l’époque par le SNPI.
    Signez la pétition sur www.cnasim.com

  • 0 Reco 06/07/2011 à 16:41 par COTE ACHETEUR Marseille-Provence

    Ah, oui ! Bravo ?
    Payer pas cher et obtenir un service médiocre... voilà une bonne solution !
    Je suis totalement d'accord pour une professionnalisation de l'activité.
    Plus les négociateurs seront formés, plus ils seront encadrés (soit salariés et non agents commeciaux) meilleur le service sera.
    Par ailleurs, les mauvaises pratiques disparaîtront de fait car la concurrence sera basée sur des critères de qualité.

    Chasseur immobilier à Marseille

  • 0 Reco 01/07/2011 à 18:18 par teddy

    Excellente initiative, bravo !!

  • 0 Reco 01/07/2011 à 16:21 par Antoine

    baissez les prix , cheres agences, et acceptez de negocier. Et la, oh miracle, votre reputation va s'ameliorer.... Cest simple vous savez..:))


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...