Divers
LaVieImmo.com
DiversDiversvendredi 1 avril 2011 à 11h45

Hausse du gaz : Vers un gel des prix ?


Comment rendre la hausse des prix du gaz supportable pour les consommateurs ?
Comment rendre la hausse des prix du gaz supportable pour les consommateurs ?
Comment rendre la hausse des prix du gaz supportable pour les consommateurs ? (©dr)

Christine Lagarde et Eric Besson se réuniront ce vendredi à Matignon, afin de réfléchir aux mesures susceptibles d’atténuer la hausse des prix de l’énergie. Les prix du gaz, qui augmentent de 5,2 % dès aujourd’hui, pourraient ainsi être gelés pendant un an.

(LaVieImmo.com) - Les prix du gaz affichent +5 % en moyenne ce vendredi, portant à 20 % la hausse en un an. Et ceux-ci pourraient encore augmenter au 1er juillet, parallèlement à l’envolée des prix du pétrole. A l'approche des élections présidentielles, qui auront lieu en mai 2012, les ministres de l’Economie, de l’Industrie, ainsi que le secrétaire d’Etat à la consommation, doivent se réunir cette après-midi pour réfléchir aux moyens de minimiser l'impact de cette mesure impopulaire s'il en est auprès des consommateurs, indiquent Les Echos.

Gel des tarifs ou nouveau calcul ?

Parmi les pistes évoquées figure celle d'un nouveau gel des prix du gaz. « Dans cette hypothèse, les tarifs ne devraient plus bouger pendant au moins un an, jusqu’à la présidentielle », explique le quotidien. Mais le gouvernement pourrait aussi discuter d’un nouveau mode de calcul, consistant à « élargir le périmètre à partir duquel se calculent les coûts d’approvisionnement qui servent à fixer les tarifs du gaz », explique le journal économique. Alors que la formule actuelle ne se fonde que sur les grands contrats d’approvisionnement signés par GDF Suez, la nouvelle formule pourrait prendre en compte les achats de court terme issus de plus petits marchés. Ce que la Commission de régulation de l’énergie préconisait dans une délibération du 31 août 2010. « La prise en compte des achats de gaz de court terme importé en France aurait réduit le Prix Moyen Importé de 1,3 % en moyenne sur la période sous revue, du fait de la décorrélation entre les prix de marché de gros gaziers et les prix des contrats indexés sur les produits pétroliers », estimait alors la CRE.

La hausse de l'électricité au menu

La hausse des prix de l’électricité est elle aussi à l’ordre du jour. Il s’agira en effet pour l’Etat de fixer le tarif de rachat à EDF par les nouveaux fournisseurs d’énergie, dans le cadre de l’ouverture du marché à la concurrence, après l’adoption de la loi portant sur la nouvelle organisation des marchés de l’électricité (Nome). Or, « l’opérateur historique demande des conditions qui conduiraient à augmenter les tarifs résidentiels de l’ordre de 5% par an jusqu’en 2015 », conclut le quotidien.

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...