Divers
LaVieImmo.com
DiversDiversmercredi 23 octobre 2013 à 13h16

Il achète un logement et y trouve... un cadavre


Macabre découverte à Bussy-Saint-Georges
Macabre découverte à Bussy-Saint-Georges
Macabre découverte à Bussy-Saint-Georges (©Google Street View)

A Bussy-Saint-Georges, en Seine-et-Marne, le nouvel acquéreur d’un bien vendu aux enchères a fait une macabre découverte. L'ancien propriétaire, pendu, qui gisait là depuis huit ans.

Nouveau drame lié à la solitude. Le Parisien de ce mercredi 23 octobre dévoile la terrible histoire de Thomas Ngin, propriétaire d’un appartement à Bussy-Saint-Georges, retrouvé mort dans son logement, huit ans après son suicide par pendaison. Cet homme d’origine cambodgienne avait été licencié par son employeur en 2005, et avait enclenché une procédure aux prud’hommes, raconte le quotidien.

Faisant face à des « problèmes d’argent », selon une source proche de l’affaire, citée par le quotidien, il croulait sous les dettes : crédit immobilier, charges de propriétaires, « sa boîte aux lettres […] débordait », se rappelle une orthophoniste qui officie au rez-de-chaussée de cet immeuble de Seine-et-Marne. A la suite de nombreux impayés, le défunt propriétaire a fait l’objet d’une procédure en justice enclenchée par sa banque et le syndicat de copropriété de la résidence, à qui il devait près de 14 000 euros. Ses créanciers ont donc décidé de vendre son bien de force et celui-ci est mis aux enchères.

Depuis huit ans

Prix Immobilier

Les prix au m2 de votre ville

Vendu le 3 octobre, pour 415 000 euros, l’appartement est inspecté seulement quelques jours après la vente par le nouvel acquéreur, accompagné d’un serrurier qui force la porte. C’est vendredi 18 octobre, lors de cette inspection qu’ils découvrent le corps sans vie de Thomas Ngin, qui d’après les premiers éléments de l’enquête, repose depuis huit ans dans ce logement. La sinistre histoire révèle qu’aucun individu ne s’est inquiété de l’absence de Thomas Ngin. « On pensait que cet homme, qui avait un nom asiatique, était retourné au pays », confesse l’orthophoniste du rez-de-chaussée dans Le Parisien. Brouillé avec sa famille, résidente dans le Val-d’Oise, le propriétaire avait coupé les ponts avec ses deux frères et sœurs.

Un examen d’autopsie aura lieu dans les jours qui viennent pour préciser la date et les circonstances du décès.

Aux États-Unis, un homme est quant à lui resté 27 ans coincé dans une cheminée.

Sahra Laurent
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 1 Reco 11/07/2014 à 19:14 par Michel

    Super la spéculation!!!

  • 1 Reco 31/10/2013 à 10:58 par pirlouis

    Acheter un bien aux enchères sans jamais l'avoir vu ni mis les pieds, chapeau... surtout que personne n'est venu faire de photos apparemment...


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...