Divers
LaVieImmo.com
DiversDiverslundi 20 février 2012 à 12h35

Immobilier : Des abus dans le diagnostic et les travaux à domicile


La DGCCRF pointe des zones d'ombre chez les diagnostiqueurs immobiliers
La DGCCRF pointe des zones d'ombre chez les diagnostiqueurs immobiliers
La DGCCRF pointe des zones d'ombre chez les diagnostiqueurs immobiliers (©Fotolia)

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) dénombre toujours autant de réclamations portant sur l’immobilier. Dans son bilan 2011, l'organisme pointe notamment les diagnostiqueurs immobiliers et les entreprises de travaux à domicile.

(LaVieImmo.com) - Les professionnels de l'immobilier sont sur la sellette. La DGCCRF note que 4,8 % des réclamations de consommateurs en 2011 ont concerné l’immobilier et le logement. Un chiffre en hausse de 0,1 % par rapport à l’année précédente, alors que le nombre total de réclamations a lui diminué sur cette période. L’organisme recense en effet 90 125 plaintes en 2011, en repli de 2,3 % par rapport à 2010.

« Relations commerciales parfois peu transparentes  »

Dans le viseur de la DGCCRF, les services des diagnostiqueurs immobiliers et des travaux à domicile, qui ont fait l’objet de la plupart des plaintes dans le secteur. Ces premiers ont fait l’objet de 560 contrôles, laissant voir de « nombreuses infractions (…) en matière d’information tarifaire, de compétence et d’indépendance des diagnostiqueurs », relève la DGCCRF. En outre, 3 800 plaintes sont reçues chaque année, et « certaines relèvent des relations commerciales parfois peu transparentes entre les diagnostiqueurs et les agents immobiliers dans le cadre de transactions immobilières ». In fine, l’organisme a relevé que 337 entreprises de diagnostiqueurs « n’étaient pas en conformité avec la réglementation ». Soit plus de la moitié…

Facturation et information laissent à désirer

Les réclamations portant sur les travaux à domicile et autres services, qui font partie des trois plus fréquentes reçues par l’organisme de contrôle, ont quant à elles diminué sur un an : elles sont passées de 16,7 % à 15,9 %. Sur 2 800 contrôles effectués, 373 ont donné lieu à un procès-verbal, « principalement en matière de facturation ». En Ile-de-France et Midi-Pyrénées, régions qui concentrent le nombre de plaintes le plus élevé, ce sont « l’information du consommateur (notamment le démarchage à domicile) et (…) les pratiques commerciales déloyales (comme l’abus de faiblesse) » qui font défaut.

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 21/02/2012 à 08:48 par antoine

    silver, hey tas loupé le train? le ptnexiste plus pour l'ancien...:))

  • 0 Reco 20/02/2012 à 18:08 par Silver

    Comment penser que des sociétés privees restent indépendantes et non interessees alors meme que le PTZ par exemple est completement indexé sur ces diagnostics qui font varier l'importance du pret que l'on peut obtenir ? Bien evidemment les agences (et les proprietaires ne le cachons pas) font tout pour obtenir la meilleure note possible au prix de quelques arrangements

  • 0 Reco 20/02/2012 à 15:01 par antoine

    non???

    alors la franchement, cela ne me serait jamais veu à l'idee! Non cest pas possible!

    :))))

  • 0 Reco 20/02/2012 à 12:45 par Koubiak

    Une honte ! !!!


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...