Divers
LaVieImmo.com
DiversDiversjeudi 23 juin 2011 à 09h48

Immobilier : Un "Grenelle de l'immobilier" pour les négociateurs


Les négociateurs immobiliers montent au créneau
Les négociateurs immobiliers montent au créneau
Les négociateurs immobiliers montent au créneau (©dr)

La Fédération française des managers commerciaux (FFMC) CFE-CGC et la Chambre nationale syndicale des intermédiaires et mandataires (Cnasim) réagissent après la tenue des États généraux de l’immobilier, organisés par la FNAIM et l’Union des syndicats de l'immobilier (Unis). Un appel en direction des professionnels, qui doivent se réunir le 30 juin et lancer un « Grenelle de l’immobilier ».

(LaVieImmo.com) - L’appel est lancé. Le point de vue de la FFMC CFE-CGC et la Cnasim est sans équivoque. « Nous dénonçons les « Etats généraux des professions Immobilières » initiés par les seuls Fnaim et Unis, ainsi que leurs résultats, à savoir un « Livre blanc » ignorant les intérêts de la profession, des consommateurs et le rôle des pouvoirs publics, acteurs pourtant incontournables au regard des enjeux en question », indique la fédération dans un communiqué.

En réaction, une réunion aura lieu le 30 juin, à seule fin, selon la fédération «  d’influencer les pouvoirs publics et de créer un nouveau corporatisme mettant en danger la profession et les consommateurs ». Car, explique-t-elle, de nombreuses entités comme la Chambre nationale syndicale des intermédiaires et mandataires (Cnasim), l’association UFC ou l’Union nationale de la propriété immobilière (UNPI) n’étant pas présentes lors de ces Etats généraux.

« Discrimination»

Sur le fond, la FFMC s’oppose plus particulièrement à une proposition du « Livre blanc », qui vise à créer selon elle « une discrimination entre les négociateurs immobiliers agents commerciaux et les négociateurs immobilier salariés des cabinets qui leurs sont affiliés ». Ces premiers verront leur profession soumise à une condition de niveau d’études - bac+3 - en plus d’un certificat d’aptitude professionnels pour pouvoir exercer, et seront tenus d’exercer dans le département de leur domiciliation seul. Enfin, ils seront « seuls susceptibles de subir des sanctions disciplinaires ».

Favorable à une évolution de la loi Hoguet du 2 janvier 1970, qui fixe les conditions d'exercice des professions immobilières, la FFMC estime que seul un grenelle permettra de ne pas pénaliser la profession.

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...