Divers
LaVieImmo.com
DiversDiverslundi 6 octobre 2008 à 15h51

Intentions d’achat stables malgré la certitude d’une crise immobilière


(©dr)

(LaVieImmo.com) - La vague 6 de l'Observatoire du logement*, réalisé par TNS Sofres pour Nexity sur le thème « Les Français face à la crise du logement » met en avant des résultats très contrastés par rapport aux vagues précédentes.

Ainsi, si en 2007 les Français restaient confiants, pensant pour 42% d’entre eux que la situation du logement s’arrangerait prochainement, ils sont actuellement partagés entre la résignation (38% pensent que les choses resteront inchangées) et le pessimisme (37% estiment que la situation se détériorera). Les optimistes sont donc à ce jour minoritaires (19% seulement croient encore en une amélioration).

Les répondants unanimes quant à l’existence d’une crise du logement

A la question « Selon vous, existe-t-il une crise de l’immobilier aujourd’hui en France ? » 83% des sondés répondent oui, et seuls 11% pensent le contraire. Selon les répondants, cette crise se caractérise en premier lieu par les difficultés à financer l'acquisition d'un logement, que ce soit à cause des taux d'intérêts élevés ou de la difficulté grandissante à obtenir un crédit (81%), mais également par la pénurie de logements accessibles (40%). A l’inverse, le nombre élevé d'offres qui ne trouvent pas preneur (30%) et, loin derrière, la baisse massive des prix (6%) sont des causes moins fréquemment citées.

Toujours autant d’intentions d’achat, mais moins dans le neuf

Le baromètre des intentions d’achat associé au sondage montre une étonnante stabilité. Ainsi, 9% des Français disent avoir l’intention d’acquérir un logement ou un bien immobilier au cours des 12 prochains mois, contre 8% en janvier 2008. Toutefois, parmi ces 9%, l’indicateur relatif au logement neuf tombe à un niveau historiquement bas : 26% contre 38% en janvier.

L’achat d’un bien est toujours largement motivé par l’intention d’y résider (84% contre 79% en janvier), bien avant la perspective de louer ou réaliser un investissement locatif (10% contre 16% en janvier).

La proportion de Français totalement réfractaires à l’idée d’acheter un bien immobilier au cours des 12 prochains mois augmente tout de même de façon significative, passant de 78% en août 2007 à 85% (soit + 7 points en un an).

A.R.

*sondage réalisé selon la méthode des quotas entre fin août et début septembre 2008 à partir de deux échantillons de 1 000 individus.

LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...