Divers
LaVieImmo.com
DiversDiversmardi 1 juillet 2008 à 17h30

L'immobilier français très prisé des fonds d'investissement du Golfe


(LaVieImmo.com) - Le groupe du milliardaire koweïtien M.A Kharafi a annoncé ce jour la création de la société Sovereign Hospitality Holdings, apprend-on dans Le Monde daté de mercredi. Selon le quotidien, la nouvelle société « compte investir dans l'hôtellerie et le tourisme en Europe et en France, sans préciser toutefois son programme d'acquisitions ».

Au lendemain de la signature en grande pompe du projet de tours jumelles de Levallois-Perret, dans lequel un conglomérat saoudien investira plus d’un milliard d’euros, cette information confirme l’intérêt des fonds des pays du Golfe pour la France et ses hôtels. Le maire de Levallois, Patrick Balkany et le cheikh Mohamed Bin Issa al-Jaber, homme d'affaires saoudien à la tête du fonds MBI, ont officialisé hier en présence de Christine Lagarde, un projet visant la construction de deux tours de bureaux et de commerce ainsi que d’un hôtel dans cette ville du nord-ouest de Paris.

Monsieur Balkany est, à cette occasion, revenu sur l’importance des investissements réalisés en France par Le cheikh al-Jaber « depuis plus de 20 ans », celui des tours jumelles étant à ce jour « le plus important ».

Des images de la signature sont diffusées sur la web TV de la municipalité de Levallois-Perret. On y trouve également quelques visuels (images de synthèse) des futurs édifices hauts de plus de 160m, dont la mise en service est attendue pour 2012 (cliquez ici).

A.R.

LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 28/02/2012 à 15:36 par MH2NNO

    Un cheikh saisi par le fisc

    Le Point.fr - Publié le 16/02/2012 à 15:14

    Mohamed Bin Issa al-Jaber avait été choisi par Balkany pour construire des tours de plus 150 mètres à Levallois.

    Le cheikh saoudien Mohamed Bin Issa al-Jaber, qui s'est fait connaître en s'alliant à Patrick Balkany dans le projet pharaonique de tours jumelles de 40 étages et de 164 m de haut dominant la Seine à Levallois, a quelques soucis avec le fisc. Le Trésor public lui réclame des dettes fiscales et sociales. Pour se payer, l'administration a débarqué au beau milieu d'un de ses hôtels, Amarante à Cannes, pour en saisir les meubles et les faire vendre aux enchères. Le milliardaire possède près d'une trentaine d'hôtels en France.

    Une enquête sur la situation financière de JJW, son entreprise, a été diligentée par le tribunal de commerce de Paris. Contactés par téléphone, JJW France et maître Ardavan Amir Aslani, avocat des principaux créanciers, se sont refusés à tout commentaire.

    C'est sans doute en raison de ses déboires que les investissements à Levallois ont capoté. En juin 2008, Mohamed Bin Issa al-Jaber avait acheté 240 millions d'euros les droits à construire ces futurs immeubles qui devaient être livrés en 2012, selon La Gazette des communes. Accumulant les retards de paiement, le cheikh saoudien a été débarqué par Balkany, qui l'avait pourtant choisi trois ans auparavant.

    Et vendredi dernier, le tribunal de commerce de Paris a condamné le magnat saoudien à payer 20 millions de dommages et intérêts à la ville.

    Par Aziz Zemouri


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...