Divers
LaVieImmo.com
DiversDiversmercredi 26 novembre 2014 à 12h27

La CLCV épingle les bailleurs sociaux


La CLCV s'étonne de l'absence de réaction de l'administration
La CLCV s'étonne de l'absence de réaction de l'administration
La CLCV s'étonne de l'absence de réaction de l'administration (©dr)

L'association pointe la mauvaise gestion de certains organismes et déplore l'inertie du ministère du Logement sur la question.

Mauvais entretien, carences en matière de sécurité, dépassement des plafonds de loyers, opacité dans le mode d’attribution des logements… La CLCV poursuit son « opération transparence » sur la gestion du parc HLM et publie, sur son site Internet, 46 nouveaux rapports établis par la Mission interministérielle d’inspection du logement social (Miilos).

Les dérives constatées sont, peu ou prou, les mêmes que celles déjà mises en avant au mois de septembre, lors de la publication d’une première vague de 67 rapports. Publication qui n’a, à ce jour, suscité aucune réaction officielle, pas plus chez les représentants des bailleurs sociaux qu’au ministère du Logement, pourtant interpellé par l’association.

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Loin de se décourager, celle-ci réitère son appel « aux parties prenantes du secteur [à] mieux tirer profit des inspections de la Miilos ». Non seulement les rapports devraient être rendus publics par l’administration elle-même « dès leur validation », dans « une logique républicaine », mais leurs conclusions alarmantes devraient être mieux prises en compte. La CLCV prône ainsi une amélioration de la gouvernance par « une meilleure information et formation des conseils d’administration » des bailleurs sociaux et un recours « une expertise indépendante ». Une meilleure gestion des organismes devrait permettre de mettre un terme aux hausses abusives de loyer et améliorer le dispositif de régulation des charges.

En l’absence de réaction d’ici là, l’association a d’ores et déjà prévu de demander, « dès le mois de janvier, les rapports de 2014 », afin de les diffuser elle-même. Une bataille qui s’annonce difficile et pourrait durer plusieurs mois, comme ce fut le cas pour les rapports de 2013, en dépit d’un avis favorable de la Commission d'accès aux documents administratifs (Cada).

Plus de détails sur le site de la CLCV >>

LaVieImmo.com
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 26/11/2014 à 18:59 par Robert

    Le plus gros scandale est dans les charges facturés par les hlm. A ce demander si parfois ils financeraient pas une caisse noire.
    perso:
    j'ai un contrat d'entretien de bac dégraisseur et de fosse toutes eaux alors qu'on est au tout à l'égout.
    un contrat d'entretien gaz de ville alors que l'on n'est pas raccordé
    un contrat d'entretien VMC (jamais vu le technicien)
    la plus belle... un contrat d'entretien antenne TV
    (Oups je suis électronicien...)

    j'en suis arrivé à penser que les types passaient des contrats bidons pour se faire une petite gratte à la fin de l'année.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...