Divers
LaVieImmo.com
DiversDiversmardi 27 janvier 2009 à 08h45

La construction de logements retombe à son niveau de 2004


(©Maille)

(LaVieImmo.com) - 2008, année noire pour la construction de logements en France. On le savait, et les chiffres publiés mardi matin par le l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de l’Aménagement du territoire ne sont guère surprenants.

Ce sont près de 456 000 logements qui ont été autorisés au cours des douze derniers mois, soit 16,7 % de moins qu’en 2007, année qui s’était déjà soldée par un repli de 4,7 %. « Le niveau observé est très proche de celui constaté fin 2004 », commente le ministère. Le recul est plus marqué pour les logements collectifs (- 20,0 %) que sur le segment individuel (- 15,7 %). Le nombre de programmes autorisés ayant fait l'objet d'une annulation a fortement augmenté. Près de 55 000 logements ont été annulés en 2008. Ils n'étaient que 37 400 en 2007 et 32 400 en 2006. « Ces annulations de 2008 concernent de plus en plus majoritairement des programmes importants », explique le ministère. L'annulation des logements individuels a représenté environ un cinquième du total des annulations en 2008 alors que la proportion était d'un tiers en 2006.

La tendance est comparable pour les mises en chantier, en baisse de 15,7 % en 2008 par rapport à 2007 pour un total de 369 000. Un niveau comparable, également, à celui de la fin de 2004. Au ministère, on rappelle que cette baisse « fait suite à une année 2007 où les mises en chantier, malgré un ralentissement en fin d’année, étaient restées sur un niveau très élevé », en hausse de 0,7 % sur un an, pour 430 000 unités. Il n'en reste pas moins que l'ampleur de la chute fait craindre une accélération du ralentissement du secteur en 2009. Le recul des mises en chantier est, là aussi, plus important pour les logements collectifs (-17,2 %) que pour les logements individuels (-14,3 %).

Par zones géographiques, aucune région n’échappe à la correction. Particulièrement sinistrée, la Haute-Normandie affiche une baisse de 35 % des permis de construire et une chute de près de 40 % des mises en chantier. La Bourgogne accuse des baisses de 32,7 et 23,6 %. L’Île-de-France résiste mieux, avec des replis de 4,7 et 4,4 %.

E.S.

LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...