Divers
LaVieImmo.com
DiversDiversvendredi 31 mai 2013 à 10h04

La Fnaim et l'Unis défendent l'action des syndics


(LaVieImmo.com) - En réponse aux récentes attaques contre les syndics par les associations de consommateurs, la Fédération nationale de l’immobilier (Fnaim) et l’Union des syndicats de l’immobilier (Unis) se disent « affligés par le moment choisi pour discréditer, une nouvelle fois, [ce] métier ».

L’Association des responsables de copropriété (Arc) et l’UFC Que Choisir ont en effet dénoncé les pratiques de certains syndics : « présentation fallacieuse de leurs forfaits, double facturation des prestations, prolifération des clauses abusives dans leurs contrats, les mauvaises pratiques se situent à tous les étages ». La Fnaim et l’Unis déplorent « les déclarations caricaturales qui voudraient faire croire à l’opinion que les professionnels de l’immobilier ne sont pas des acteurs économiques responsables du monde de l’entreprise, et des intérêts de leurs clients ». Et ce, « à l’aube du projet de loi Logement qui va clore huit mois de négociation ».

En outre, alors que les consommateurs demandent la généralisation du compte séparé pour la gestion des copropriétés, les professionnels plaident en faveur d’une option pour les copropriétaires.

A. F. - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 31/05/2013 à 21:38 par bravo la fnaim

    continuez a vous decridibiliser en soutenant les syndics qui ont une image à peu près égale à la réalité

  • 0 Reco 31/05/2013 à 14:31 par ironman

    Mon expérience des syndics et autres gestionnaires d'immeuble (5 en 10 ans) plus tout ce que j'entends autour de moi (famille et amis) ne plaide pas en leur faveur.
    Beaucoup de professions ont des brebis galeuses, en plus ou moins grande majorité (garagistes qui inventent des pannes, médecins qui vous prennent pour des clients de la Sécu, opticiens, commerçants, etc, etc) mais le pompon va pour moi aux agents immobiliers et aux syndics : pas tous pourris mais presque !

    La gestion des immeubles est tellement opaque et les droits/pouvoirs des propriétaires tellement dilués qu'ils font ce qu'ils veulent et arnaquent tant qu'ils peuvent : backchich avec les entreprises, sur-facturations, mauvaise-foi, etc. ils poussent à la consommation et font exploser les budgets des co-propriété à leurs seuls bénéfices.

    Quant aux agents immobiliers, ce sont des requins sans foi ni loi, là aussi j'ai une belle expérience du milieu. Tu parles : se prendre 5 à 7% euros sur une transaction immo, ça peut faire des chiffres astronomiques (50.000, 100.000 euros à Paris) pour mettre une annonce sur Seloger et faire 2 visites, sans aucunes contraintes, aucune responsabilité, forcément ça aiguise les convoitises. Les Notaires se prennent 10 fois moins et les experts 100 fois moins alors que leur responsabilité est en jeu. Il faut absolument réglementer cette profession, en limitant les FA à 1% max pour éliminer tous ces truands.

    Je ne suis pas le seul à le penser, il n'y a qu'à voir le dernier sondage réalisé par Marianne : ils sont derniers du classement des professions à qui faire confiance.

    Alors les cris d'orfraie de la FNAIM me font doucement rigoler !

  • 0 Reco 31/05/2013 à 10:45 par Utilisateur

    100 euros hors taxe pour deux ampoules à filament à changer dans les communs (intervention d'un électricien bien sur donc pièce et main d'oeuvre) , plus 50 euros de frais de déplacement du syndic (agence à 500 mètres) + 3% de commission sur les travaux ; tout ca sans en avertir les propriètaires parce que la somme ne nécessite pas de vôte...c'est tout à fait normal ca? (l'exemple présent est certes de faible coût, mais la démarche n'en reste pas moins scandaleuse - 50 euros l'ampoule fournie posée (x2), on peut s'en payer 20 pour le même résultat...)
    Voyant ca, il est vrai que les syndics ne pensent certainement qu'aux « intérêts de leurs clients »...
    Il ne faudrait tout de même pas prendre les gens pour des idiots en tentant de leur faire oublier que ce ne sont pas des associations à but non-lucratif.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...