Divers
LaVieImmo.com
Diversjeudi 24 janvier 2013 à 12h13

La justice se penche sur la loterie de maisons à 10€


Istres (13), où est basée SimpaticoIstres (13), où est basée Simpatico (©dr)

L’organisateur d’une loterie qui promet sur le papier de devenir propriétaire d’une maison, en échange d’une mise de 10 € sur son site Internet, doit être présenté devant le juge d’instruction ce jeudi.

(LaVieImmo.com) - La loterie tourne mal. Selon le quotidien La Provence, la justice avait déjà dans le viseur depuis octobre 2012 Léonard S, organisateur de l'entreprise Simpatico. Celle-ci le suspecte aujourd'hui d'avoir « proposé aux personnes attirées par sa loterie « miracle », des biens immobiliers dont il n'était pas propriétaire », indique Le Parisien. L’homme de 51 ans a été interpellé mardi dernier par le Service central des courses et jeux (SCCJ) de la police judiciaire.

Selon les informations du quotidien, cet istréen qui mettait en jeu des maisons situées dans le sud de la France devrait être présenté jeudi 24 janvier « devant un juge d'instruction en vue de sa mise en examen pour « organisation de loterie prohibée », « escroquerie », « colportage et publicité » et « offre illégal de paris» ». Deux autres personnes ont également été placées en garde à vue : sa fille et un notaire d’Aix-en-Provence.

Une idée difficile à mettre en place

Son entreprise avait fait le tour des médias l’été dernier, présentée comme un concept unique voire un remède anti-crise. Interrogée l’été dernier par LaVieImmo.com, Laetitia Palermo, directrice de la société Simpatico, évoquait alors une idée difficile à mettre en place. « Le secteur est très règlementé (…). Nous avons pris plus d’un an et demi avec des notaires et des avocats pour établir un système totalement légal, qui protège toutes les parties, et surtout qui soit pérenne dans le temps. Pour la loi française, dès que l’on a affaire au hasard, il s’agit automatiquement d’un jeu », ajoutait-elle.

Mais la réalité pourrait être tout autre. Des sources proches de l’enquête ont confié au quotidien que l’organisateur « est parvenu à récupérer près de 400 000 € auprès de joueurs qui ont cru pouvoir gagner une maison avec sa tombola immobilière ». En juillet 2012, un joueur s’est même vu remettre les clés d’une maison à Istres, « avant de comprendre qu’il ne pourrait en être propriétaire », conclut le quotidien.

André Figeard - ©2014 LaVieImmo
Donnez votre avis
(il vous reste 2000 caractères)