Divers
LaVieImmo.com
Diverslundi 18 février 2013 à 16h15

La part de propriétaires surendettés augmente


L'encours de dettes immobilières était de 95 252 € par dossierL’encours de dettes immobilières était de 95 252 € par dossier (©dr)

La Banque de France révèle que près de 10 % des ménages surendettés sont propriétaires de leur logement. Une part marginale, mais qui progresse.

(LaVieImmo.com) - Voilà qui risque d’écorner la réputation de « valeur refuge » de la pierre… Selon l’enquête typologique de la Banque de France sur le surendettement des ménages, mise à jour lundi, la part des propriétaires immobiliers en situation de surendettement « tend à augmenter ».

L’étude, qui a porté sur un total de 202 874 dossiers déclarés recevables par les commissions de surendettement en 2011, montre que 8,7 % comportaient un endettement immobilier, contre 7,2 % un an plus tôt. « Cette évolution est à mettre en relation avec la progression observée de la part des propriétaires [ayant fini de rembourser leur emprunt] et des propriétaires accédants dans les situations de surendettement », explique l’institution.

6 % de propriétaires accédants

En effet, si la part des personnes surendettées ayant le statut de locataire reste largement majoritaire, elle a légèrement reculé, de 80 % en 2010 à 78,6 % en 2011, « à un niveau proche de celui observé en 2004 (78,2 %) ». Celle des propriétaires a au contraire progressé, passant en un an de 7,5 à 9,3 %*. Sur ce total, la part des propriétaires accédants s’établit à 6,1 %, en augmentation de 1,1 point par rapport à 2010 et de près de 1 point par rapport à 2007, à un niveau proche, là aussi, de celui de 2004 (6,3 %). A 3,2 %, la part des propriétaires ayant fini de rembourser leur emprunt immobilier demeure marginale mais enregistre elle-aussi une très légère croissance (+ 0,6 %).

Un effet de la loi Lagarde

La Banque de France pointe, certes, « les difficultés accrues de certains propriétaires ou accédants », mais estime que cette évolution « doit également être rapprochée de [celle] des pratiques des commissions de surendettement qui, dans le prolongement de l’orientation donnée en la matière par la loi Lagarde, apprécient de manière plus large la recevabilité des dossiers dans lesquels un bien immobilier est recensé ». Votée en juillet 2010, la loi Lagarde, du nom de l’ancienne ministre des Finances de François Fillon, empêche en effet les commissions d’exclure les propriétaires d’un bien de la procédure de surendettement.

L’enquête révèle également que l’encours de dettes immobilières par dossier, qui était de 89 142 euros en 2010, se situait à 95 252 euros en 2011, en hausse de 7 % sur an. Cet encours étant supérieur à celui des autres catégories de dettes (crédits à consommation, microcrédits et prêts sur gage…), sa progression a entraîné celle de l’endettement moyen global par dossier, passé en un an de 34 460 à 36 800 euros.

*Le solde correspond principalement aux occupants à titre gratuit, qui représentaient 11,1 % des ménages surendettés en 2010 et 10,8 % en 2011

Emmanuel Salbayre - ©2014 LaVieImmo
Donnez votre avis
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 21/02/2013 à 11:44 par Lacaze

    et l'augmentation des impôts va aggraver la situation

  • 0 Reco 20/02/2013 à 15:45 par antoine

    la vérité sur l'immo

    http://immobilier-revelat eur-de-la-nature-humaine. over-blog.com/

  • 0 Reco 19/02/2013 à 17:49 par Reflexion

    Que les surendettés des logements acquis sur 30 ans (sans être propriétaires des terrains) n'oublient pas un jour d'engager la responsabilité civile ou pénale de Mme BOUTIN ! ah non, c'est une "politique"..........jama is responsable du coup...........

  • 0 Reco 19/02/2013 à 02:34 par antoine

    "Ce qui surendette le bon peuple, ce sont les crédits à la consommation, pas l'immobilier... ;)"

    daccord avec toi sur la stupidité des credits a la consommation: quel est l'interet d'emprunter sur 2 ans a 11%? de l'attrappe nigot !

    mais s'endetter au cou a 35% sur 30 ans, dans un trou pomme et une bicoque purrie sous des fils haute tension, ca aide pas vraiment non plus!

  • 3 Reco 18/02/2013 à 23:21 par Pas tout à fait d'accord

    @Mouillard.
    Ma question ne portait pas sur le taux d'endettement mais sur la part de ménages surendettés par rapport au nombre total de propriétaires.

  • 0 Reco 18/02/2013 à 19:05 par Michel Mouillart

    @ Pas tout à fait d'accord

    140% tout ménage confondu, ça nous laisse une marge.
    http://www.journaldunet.c om/economie/magazine/doss ier/dette-deficit-croissa nce-les-etats-unis-sont-i ls-en-faillite/les-menage s-ont-depense-sans-compte r.shtml

  • 3 Reco 18/02/2013 à 18:54 par MisterHadley

    Ce qui surendette le bon peuple, ce sont les crédits à la consommation, pas l'immobilier... ;)

    La multitude de cartes de crédit revolving...

    Les crédits avec des bonhommes tout verts...

    Et assimilés comme on en est inondé de pub TV et qui te font croire qu'un taux grotesque pour un pret ceci ou celà, mais "jusqu'à samedi seulement, hein..:" est un cadeau que l'on te fait...

    C'est ça, qui ruine le bon peuple...

    Message édité 18/02/2013 à 18:57

  • 0 Reco 18/02/2013 à 18:47 par Pas tout à fait d'accord

    10 % une part marginale ! Quel était le taux aux USA lors de l'éclatement de la crise des subprimes ?

  • 1 Reco 18/02/2013 à 18:34 par antoine

    il ya en effet une floppée de gogos qui se sont endettes la corde au cou en 2011 a 35 % sur 30 ans, et doivent auurdhui avoir les boules de voir les taux bas et es prix qui baissent...

    bien fait pour leur tronche et on n'ira pas pleuré pour eux, car ces gogos acheteurs la ont contribué a la bulle!

  • 0 Reco 18/02/2013 à 18:09 par Immondice Immo

    Attendez encore un peu que tout se petit monde se rendent compte que la baisse des prix est une réalité durable...ca promet une belle explosion des taux d’endettés.

    sans compter les familles ruinées qui se retrouveront en negative equity. jackpot! Merci la valeur refuge.

  • 0 Reco 18/02/2013 à 17:34 par hé-hé

    ça ne doit pas exister. Les créanciers doievent pouvoir saisir les biens pour les vendre, où obliger de vendre.

  • 0 Reco 18/02/2013 à 16:52 par budgetsanssepriver.com

    "8,7 % comportaient un endettement immobilier, contre 7,2 % un an plus tôt. « Cette évolution est à mettre en relation avec la progression observée de la part des propriétaires [ayant fini de rembourser leur emprunt] et des propriétaires accédants dans les situations de surendettement », explique l’institution."

    Propriétaires, les charges fixes sont toujours là et mêmes multipliées par rapport aux charges locative récuperable.

    S’éloigner du centre ville en pensant abaisser le prix du mètre carré se poursuit souvent par une augmentation de surface avec des travaux à charges et charges propriétaires plus importantes que les charges locatives récuperables d’un appartement.

    Des frais de chauffage importants, de nouvelles charges de transport et de voitures, plusieurs automobiles pour les enfants, plus de meubles pour remplir la grande maison…

    Et vous quelle sont vos trucs pour diminuer vos charges et votre endettement ?

    http://budgetsanssepriver .com/blog/charges-locatai res-independance-financie re/