Divers
LaVieImmo.com
DiversDiversvendredi 5 novembre 2010 à 09h55

La vente de l’immobilier de l’Etat davantage affectée à la dette


Le futur ministère de la Défense a pris du retard, et amputé les recettes en 2009
Le futur ministère de la Défense a pris du retard, et amputé les recettes en 2009
Le futur ministère de la Défense a pris du retard, et amputé les recettes en 2009 (©dr)

Les recettes des cessions immobilières seront davantage affectées à la réduction de la dette publique. Si actuellement 15 % d’entre elles le sont, un amendement au Projet de loi de finances prévoit que le taux montera à 20 % en 2012, puis 25 % en 2013, selon Les Echos.

(LaVieImmo.com) - L’affectation du produit des ventes immobilières de l’Etat au désendettement était jusqu’à présent mineur. Actuellement à 15 %, les ministères « peuvent donc récupérer jusqu'à 85 % de la vente (et même 100 % pour le ministère de la Défense et celui des Affaires étrangères pour ses ventes à l'étranger) », affirme le quotidien. Dans le budget « serré » qu’élaborent les parlementaires en ce moment, un amendement a cru bon de mettre plus à contribution ces recettes au service de la dette : en 2012, le taux passera donc à 20 %, et enfin 25 % en 2013. 2011 reste donc à 15 %, pour continuer «  à inciter les ministères à réaliser un maximum de cessions l'année prochaine, dans un marché en redressement mais qui reste fragile », précise le quotidien.

Des recettes moins importantes

L’Etat a par ailleurs revu à la baisse depuis 2009 les montants escomptés par ses transactions immobilières. Si en 2009, 1,2 milliard d’euros étaient attendus, « il n'en a recueilli que 475 millions (dont seuls 22,8 millions, soit 4,8 %, qui sont allés au désendettement) », selon le quotidien. Et en 2010, l’objectif de 900 millions d’euros « est encore loin d’être atteint ». La révision baissière de l’Etat de céder pour 400 millions d’immobilier en 2011 paraît plus « sincère », pour la sénatrice Nicole Bricq (PS), que cite le quotidien.

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...