Divers
LaVieImmo.com
DiversDiversmercredi 15 octobre 2008 à 11h03

"L’artisanat résiste... pour combien de temps ?" (CAPEB)


(©Maille)

(LaVieImmo.com) - L’artisanat du bâtiment affiche au troisième trimestre 2008 une croissance de 0.5%. Les chiffres publiés mardi par la Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (CAPEB) confirment le ralentissement amorcé au second trimestre, mais la croissance est « encore positive », souligne le président du syndicat patronal.

En cause : la baisse des mises en chantier. Un ralentissement des commandes est constaté par 17% des entreprises, et pour 21% d’entre elles, elles sont en baisse. La visibilité des entreprise est à présent réduite : les carnets de commandes, remplis en moyenne pour 7 à 8 mois l’an passé, le sont cette année sur 2 mois de moins. Les financements accordés aux entreprises artisanales du bâtiment sont également « plus stricts ». « La brutalité de la crise » et « l’incertitude de sa durée » auront par ailleurs des conséquences directes sur les emplois du secteur. « L’économie réelle est touchée », constate la CAPEB, précisant que ses activités sont, en prime, « liées au moral des ménages »…

Baisse d’activité généralisée, attribuable en grande partie au recul du neuf

« La baisse d’activité est généralisée à l’ensemble du secteur, avec toutefois quelques disparités selon les corps de métier, les régions, les secteurs du neuf ou de la rénovation », commente le président du syndicat patronal du bâtiment. Une première différence : dans le neuf, la croissance est égale à zéro, tandis qu’elle plafonne à 0.5% dans l’entretien et la rénovation. Le frein de l’activité dans son ensemble tient donc en grande partie au recul du neuf… Et cette baisse s’accentue fortement, puisque le neuf perd 2.5 points par rapport au même trimestre l’année dernière. En conséquence, des différences entre activités. Pour les maçons, l’activité recule d’environ 1%, quand elle stagne chez les menuisiers et serruriers. Les peintres en décor, plâtriers, professionnels de la couverture plomberie chauffage et électricité affichent pour leur part une légère hausse comprise entre +1 et +1.5%.

Incertitudes pour l’année 2009

Les entreprises employant moins de 10 salariés encaissent mieux les effets de la crise, et ce sont les entreprises de 10 à 20 salariés qui pâtissent le plus du ralentissement. Les risques sont toujours « plus faibles » dans les entreprises artisanales, explique Jean Lardin.

L’artisanat du bâtiment « parvient à se maintenir avec une légère progression» : +0.5% en volume (+1% sur l’ensemble des 12 derniers mois). Mais l’avenir reste des plus incertain. « On devrait arriver au 31 décembre sans trop de dommages, mais je redoute l’année 2009 », confie Jean Lardin. « Nous attendons beaucoup du Grenelle de l’environnement pour maintenir notre niveau d’emploi et relancer le pouvoir d’achat de nos clients », précise Jean Lardin. Le président de la CAPEB se dit tout de même confiant dans « l’effet positif sur la relance de la confiance » que peuvent avoir les mesures gouvernementales et européennes prises ce week-end.

A.R.

LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...