Divers
LaVieImmo.com
DiversDiverslundi 30 septembre 2013 à 17h56

Le bailleur social Paris Habitat condamné


Le bailleur Paris Habitat se voit condamner
Le bailleur Paris Habitat se voit condamner
Le bailleur Paris Habitat se voit condamner (©Wikimédia Commons / Mith)

Le plus grand bailleur social de la capitale, Paris Habitat, a été condamné à verser à un gardien plus de 16 000 euros pour « non respect de la procédure de licenciement ». Explications.

(LaVieImmo.com) - Des banderoles : « Paris Habitat condamné-Notre gardien réhabilité », du kir qui coule à flot. Vendredi 27 septembre, l’humeur des riverains du passage du Champ-à-Loup, dans le 18ème, était à la fête, rapporte Le Parisien. Et pour cause, leur gardien et ami, Monsieur Léoni, a eu raison du bailleur social Paris Habitat. Le conflit remonte à 2011. A l’époque, celui-ci est chargé de l’intendance de cette résidence HLM.

Un licenciement « super violent »

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Son CDD, censé se muer en CDI, se solde finalement par un renvoi. « C’était super violent », confie l’ancien gardien au quotidien, qui « mettra du temps à s’en remettre ». Après une forte mobilisation des habitants des 137 appartements, l'affaire prend de l'ampleur et parvient jusqu'aux oreilles des élus locaux. L’adjoint au maire de Paris en charge du logement et président de Paris Habitat, Jean-Yves Mano, dénonce à l'époque du « militantisme chez certains locataires». C’est sans compter sur l’intervention de l’inspection du travail qui exige la réintégration du gardien à son poste de travail. Mais Monsieur Léoni décide toutefois d’attaquer le bailleur aux Prudhommes. Paris Habitat maintient sa décision et évoque « une erreur de forme sur le CDD ».

16 000 euros de dommages et intérêts

La décision prudhommale, tombée au mois de juillet, condamne Paris Habitat à lui verser environ 16 000 euros au motif d’un « non respect de la procédure de licenciement », et pour « préjudice moral du fait de la brutalité et du contexte vexatoire de la rupture ». Le bailleur est également dans l’obligation de requalifier le CDD en CDI. De son coté, Monsieur Léoni, « après des mois de chômage et de galère », a changé de vie. Nouvellement reçu au concours d’infirmier, il n'exclut pas de faire des remplacements d’été à Paris Habitat. « Ils pourraient sponsoriser mes études ! », plaisante-t-il aujourd'hui.

Sahra Laurent - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...