Divers
LaVieImmo.com
DiversDiversmardi 12 février 2008 à 16h01

Le ton monte sur le logement étudiant


(LaVieImmo.com) - Jean-Paul Anciaux, député UMP de Saône-et-Loire remettra en fin de semaine son rapport sur le logement étudiant à Valérie Pécresse, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, et Christine Boutin, ministre du Logement et de la Ville.

Selon Le Figaro, le député souhaiterait « lancer une réflexion assortie d’un calendrier précis sur la refonte des aides personnelles au logement pour les étudiants ». Un transfert de la gestion de ces aides du ministère du Logement au ministère de l'Enseignement supérieur en assurerait « un meilleur pilotage », précise le quotidien. Le rapport préconiserait également la signature d’« une charte nationale du logement intergénérationnel » - 100 000 étudiants seraient à l’heure actuelle accueillis par des personnes âgées - et la mise en route d’une réflexion sur la colocation.

Un premier rapport au bilan mitigé

Jean-Paul Anciaux connaît bien la question du logement étudiant, puisqu'il est l’auteur d’un premier rapport, qui prévoyait pour la période 2004-2014 la construction de 5 000 chambres en cités universitaires et la rénovation de 7 000 autres par an pendant dix ans. Trois ans après sa publication, le bilan de ce premier rapport n’est guère reluisant. « Le gouvernement ne s’est pas donné les moyens de respecter les engagements de l’Etat en matière de construction de logement », déplore l’Union nationale des étudiants de France (Unef). « Par manque de moyens financiers […] seuls 8 322 logements ont été construits [depuis 2004] contre 20 000 prévus ».

Le rapport qui sera publié en fin de semaine tiendrait comptes de ce constat. Selon Le Figaro, le député, conscient des failles existantes, « pointe notamment le mauvais fonctionnement des contrats de plan État-région et souhaite "sanctuariser" ces crédits » D’autres pistes seraient à l’étude : « renforcer le partenariat avec les bailleurs de logement sociaux publics et privés, mais aussi inciter l'implication des collectivités territoriales pour la construction de logements sociaux étudiants ».

Pour une enveloppe de 1 Milliard d’euros et un meilleur accès au parc privé.

L’Unef n’a pas attendu la sortie du rapport « Anciaux II » pour tirer une nouvelle fois la sonnette d’alarme : la première organisation étudiante de France a lancé une campagne de pétition la semaine dernière et demande à l’Etat qu’il investisse 1 Milliard d’euros « pour rattraper le retard pris et permettre la construction de 40 000 nouvelles chambres afin d’arriver à 200 000 étudiants logés en cités U ».

Favorable à un meilleur accès au parc privé, l’Union exige également une revalorisation des aides au logement APL et ALS « qui n’ont pas suivi l’augmentation des loyers », la suppression du « mois de carence » (1er mois de loyer pendant lequel les ALS ne sont pas versées), la mise en place d’un dispositif de cautionnement solidaire accessible à l’ensemble des étudiants et l’exonération de la taxe d’habitation pour tous les étudiants.

La pétition de l’Unef a déjà recueilli 10 000 signatures.

ES

LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...