Divers
LaVieImmo.com
DiversDiversjeudi 31 mars 2016 à 09h47

Les agents immobiliers "n'ont pas non plus tout faux"


La Fnaim a réagi à une enquête de l'UFC-Que choisir
La Fnaim a réagi à une enquête de l'UFC-Que choisir
La Fnaim a réagi à une enquête de l'UFC-Que choisir (©Mychele Daniau - AFP)

Une étude de l'UFC-Que Choisir sur les pratiques des agences immobilières a fait couler beaucoup d'encre la semaine dernière. La Fédération nationale de l'Immobilier (Fnaim) reconnaît qu'il y a des efforts à faire, mais dénonce une enquête aux "termes outranciers".

Les agents immobiliers ont "encore des efforts à faire" pour rendre un service "le plus efficient possible" aux locataires, a reconnu mercredi la Fédération nationale de l'Immobilier (Fnaim), tout en estimant que rogner leurs honoraires conduira à des "prestations amoindries".

"Si les agents immobiliers n'ont peut-être pas 'tout juste', ils n'ont pas non plus 'tout faux'", a affirmé la Fnaim, réagissant à une enquête de l'UFC-Que choisir aux "termes outranciers", publiée le 21 mars.

Au terme d'une enquête de terrain auprès de 1.246 agences immobilières, réparties dans 76 départements, l'UFC pointait des honoraires "exorbitants" pour un maigre service rendu aux locataires, une transparence "aux oubliettes" et des infractions en hausse.

Taxés de "voracité tarifaire" par l'association de défense des consommateurs, 94% des agents immobiliers respectent pourtant les plafonds réglementaires de leurs honoraires de location, montre l'enquête elle-même, souligne la Fnaim.

"Il y a encore des efforts à faire"

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

"Certes, nous sommes conscients qu'il y a encore des efforts à faire", admet le président de la Fnaim, Jean-François Buet, au vu des infractions relevées, notamment en matière d'affichage du diagnostic de performance énergétique (DPE) obligatoire depuis 2011, ou du barème d'honoraires en vitrine, depuis 1990.

"Il importe que la réglementation soit respectée par chaque professionnel et que les services qui accompagnent le locataire et l'acte de location soient le plus efficient possible", assure-t-il. Pour M. Buet, "il importe, en contrepartie, que chaque agent immobilier reçoive la juste rémunération des services rendus".

"Une politique qui aurait pour seul objectif de faire baisser les honoraires ne pourrait que conduire à des prestations amoindries tout en portant atteinte à la pérennité de nos entreprises", conclut-il.

Avec AFP

LaVieImmo.com
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...