Divers
LaVieImmo.com
DiversDiversjeudi 18 septembre 2008 à 14h20

Les associations déçues par le bilan de l’aide aux sans abris


(LaVieImmo.com) - Le Collectif des associations unies pour une nouvelle politique du logement des personnes sans-abri et mal logées déplore l’« incohérence » des mesures mises en œuvre pour la prise en charge des sans-abri et des mal logés.

Suite à la remise du rapport du député UMP Étienne Pinte sur « l’hébergement d’urgence et l’accès au logement des personnes sans abris et mal logées », le Premier ministre François Fillon, accompagné de la ministre du Logement, Christine Boutin, et du Haut-Commissaire aux Solidarités actives Martin Hirsch, a reçu mercredi à Matignon un collectif d’associations oeuvrant dans ce domaine. A cette occasion, un point de situation a été rendu public. Les chiffres de ce bilan provisoire rendent compte d’une « lenteur » certaine, dénoncée par le collectif : 22% des mesures du rapport Pinte ont à ce jour été réalisées, 76% sont en cours de réalisation et 2% ne sont pas encore engagées.

Un programme mobilisateur

Ce programme d’action, qualifié par le gouvernement de « chantier national prioritaire 2008-2012 » a pourtant bénéficié d’une mobilisation sans précédent, réunissant 25 associations au côté du député Etienne Pinte. « Désormais, les capacités d’hébergement d’urgence sont de 96 240 places soit un niveau jamais atteint en France. A titre d’exemple, en Ile de France, les capacités sont de 29 777 places contre 27 800 l’an passé », annonce le gouvernement, précisant que 1 080 millions d’euros sont mobilisés cette année (contre 600 millions d’euros en 2002), auxquels s’ajoutera une rallonge de 50 millions d’euros. 39 « projets innovants d’hébergement » sont par ailleurs validés pour ouvrir prochainement, et plusieurs mesures sont en cours, parmi lesquelles un effort sur l’habitat, ainsi que le prévoit le projet de loi sur le logement.

Le porte-parole du collectif, Christophe Robert de la Fondation Abbé Pierre, s’est déclaré « en colère », pointant du doigt des résultats bien décevants par rapport aux promesses faites par le gouvernement. A la Fédération Nationale des associations d’Accueil et de Réinsertion Sociale (FNARS), on constate des actions « à la marge » seulement, et un bilan à relativiser puisque le but était de ne plus voir personne à la rue. « Les capacités d’hébergement sont peut-être "à un niveau jamais atteint en France", mais le nombre de sans abris l’est également », ironise-t-on à la Fédération.

Etienne Pinte a étéchargé de cette mission par le Premier ministre en décembre 2007. L’objectif est d’établir un partenariat entre l’Etat et les associations pour la mise en place d’une nouvelle politique interministérielle (cliquez ici). « Je sais que certaines associations attendent beaucoup du gouvernement et sont déçues par le texte du projet de loi sur le logement », admet le député sur son blog personnel, ajoutant que François Fillon avait annoncé que si ce texte intégrait certaines de ses propositions, il serait alors « amélioré par des amendements complémentaires ».

A.R.

LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...