Divers
LaVieImmo.com
DiversDiversjeudi 14 octobre 2010 à 10h40

Les élus de banlieue sonnent l’alarme


Banlieue: Une necessaire rénovation urbaine
Banlieue: Une necessaire rénovation urbaine
Banlieue: Une necessaire rénovation urbaine (©dr)

Les élus des villes de banlieues dites « difficiles » en ont marre et le font savoir. Dans La Tribune datée d’aujourd’hui, ils lancent un « appel à la République » pour que leurs villes, tant décriées, retrouvent ambition et dynamisme mais surtout pour qu’elles ne soient pas en proie à un second cycle d’émeutes.

(LaVieImmo.com) - François Pupponi, député maire PS de Sarcelles, sonne l’alarme : « Réveillez vous, nous allons à la catastrophe ! » confie-t-il au quotidien. Confrontés à la réalité du terrain tous les jours, les élus voient mieux que quiconque ce qu’il se passe dans ces zones souvent délaissées par les pouvoirs publics et désertées par les entreprises. Les maires de banlieues sont exaspérés par la manière dont leurs villes sont considérées. « Au mieux on ne connaît pas la banlieue, au pire, on ne l’aime pas » poursuit François Pupponi.

Rassemblement de droite et de gauche

Sur cette constatation, point de disputes entre élus de bords différents. Réunis au sein de l’association « Ville et Banlieue », ils alertent les pouvoirs publics sur un double phénomène pourtant maintes fois évoqué et visiblement toujours pas réglé : la ghettoïsation et le développement de l’économie souterraine. Dévoilé par La Tribune, cet appel sera adopté au cours de l’assemblée générale de l’association, ce jeudi.

Une paupérisation toujours plus grande

Car la vérité, c’est que les banlieues regroupent en leur sein, les populations les plus pauvres, abandonnées dans leurs ensembles et parquées à l’extérieur des villes. La crise les a aussi durement frappés, car ceux qui cumulaient plusieurs emplois pour survivre se retrouvent parfois sans rien et « les impayés de loyers explosent » renchérit Claude Dilain, maire de Clichy-sous-bois et président de l’association. Les maires demandent ainsi « un ciblage plus précis de la DSU, Dotation de solidarité urbaine sur les 150 communes les plus pauvres ».

Quels financements ?

Et le quotidien de préciser que « le gouvernement a inscrit dans le projet de loi de finances pour 2011 des dispositions en faveur d’une solidarité accrue (...) qui, selon les maires, vont dans le bon sens ». Pourtant, un des articles, « qui limite les cofinancements entre collectivités locales, et oblige les communes à financer au moins 30 % de leurs investissements » rend inquiet les élus. Celui ci pourrait faire l’objet d’arbitrage en commission mixte paritaire. Les maires, en tout cas, comptent se battre « pour qu’il disparaisse » confirme François Pupponi.

Nastasia Desanti - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 14/10/2010 à 15:21 par MisterHadley

    Je ne sais pas pour vous, mais personnellement, je suis furieusement optimiste pour les villes dites "de banlieues"...

    Il se pourrait bien qu'à moyen terme, ces villes deviennent le prochain moteur économique immobilier et même un modèle économique en elles-mêmes...

    J'irai même jusqu'à dire qu'il se pourrait bien que ces villes dites "de banlieues" soient les prochaines "mines d'or"...

    Des déficits monstrueux...

    Une dramatique pénurie de logements en zones tendues, voir ultra tendues...

    Un taux de chomage problématique...

    Des populations multi ethniques volontaires et pleines de bonnes volontés...

    L'équation est pourtant simple à comprendre, non..?

    Ce que je trouve inquiétant, moi, c'est que depuis toutes ces années, particulièrement les dernières, aucun "élu", de quelque bord qu'il soit, n'aura pas été foutu de le comprendre et de la résoudre, cette équation...

    Donc, en résumé, ne soyons vraiment pas pessimiste sur ces villes dites "de banlieues", elles pourraient bien réellement damer le pion des villes boboïsées dans les cinq prochaines années... ;)

    Celle ou celui qui maîtrisera l'immobilier fera la pluie et le beau temps... ;)

  • 0 Reco 14/10/2010 à 15:02 par Lily

    Proposez vous alors de laisser ces espaces tels qu'ils sont? Dégradés, insalubres, loin de tout.. C'est bien le rôle des pouvoirs publics que d'améliorer les conditions de vie de ses citoyens alors que ceux ci ont volontairement été laissés de côté pendant des années. Et c'est aussi ça la solidarité nationale ou alors chacun paye pour sa pomme et on se retrouve avec un système social comme les Etats Unis!

  • 0 Reco 14/10/2010 à 13:23 par osuna

    Notre endettement est abyssale,les réformes prévues et celles qui doivent l'être ne trouvent pas d'issues,Où allons nous trouver des fonds pour financer tous ces projets de réhabilitation de ces villes "fantômes"? En ponctionnant un peu plus ceux qui travaillent ainsi que les retraités!


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...