Divers
LaVieImmo.com
DiversDiversmercredi 25 mai 2011 à 09h54

Les investisseurs plus présents sur le marché immobilier


(LaVieImmo.com) - Le groupe de conseil en immobilier d’entreprise DTZ, affirme dans un communiqué de presse, que les investisseurs ont augmenté leur part sur les marchés immobiliers. Ils ont renoué, en mai, avec la croissance tant en valeur du stock qu’en volume de transactions.

Selon la société, « la valeur des actifs détenus par les investisseurs a augmenté de 4% en 2010 en Europe, inversant la tendance à la baisse (-8%) de 2009. Cette croissance devrait se poursuivre en 2011 ».

DTZ estime également que les volumes d’investissement connaissent actuellement une reprise de croissance. Ils ont augmenté de 64 % en 2010 et devraient profiter en 2011 d’une hausse de 20 %.

D. F. - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 25/05/2011 à 19:32 par MisterHadley

    Et le plus drôle dans tout ça, c'est que c'est les adeptes de la "bulle" et du "krach" qui le provoquent indirectement, en misant leur petits bas d'laines sur des "placements sûrs", qui, eux-mêmes, sans qu'ils ne le sachent, sont vérouillés sur de l'immobilier dont ils ne peuvent encore s'offrir les faveurs directement...

    Et comme ils ne peuvent pas s'offrir l'immobilier dont ils rêvent, ils misent donc sur ces "placements sûrs", créant ainsi ce qu'ils dénoncent à longueur de journées à qui veut l'entendre ou le lire, à savoir la hausse des prix de l'immobilier, alors qu'ils y contribuent très activement eux-mêmes sans le savoir...

    C'est pas merveilleux, ça, quand même, hein..!?

    :)

    Message édité 25/05/2011 à 19:34

  • 0 Reco 25/05/2011 à 17:36 par marché-consult

    Le retour des investisseurs est très négatif, depuis un an le marché s'emballe et une nouvelle bulle s'est créée.
    Avec les prix atteint aujourd'hui et la baisse annoncée, l'augmentation des taux, et le rapport location/Achat négatif, les investisseurs risquent de faire basculer la baisse en nouvelle crise.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...