Divers
LaVieImmo.com
DiversDiversmercredi 22 octobre 2014 à 17h04

Les professionnels de l'immobilier, moins chers que les particuliers


8 biens en vente sur 10 sont proposés par des agents
8 biens en vente sur 10 sont proposés par des agents
8 biens en vente sur 10 sont proposés par des agents (©dr)

Une étude de la Fnaim du Grand Paris tend à prouver qu'en Île-de-France, les agents immobiliers ont une offre plus importante et sont moins chers que les particuliers.

(LaVieImmo.com) - Non, passer par un agent immobilier ne reviendrait pas plus cher. Du moins pas à Paris et en Île-de-France, où les équipes de la Fnaim, soucieuses de mettre un terme à « certaines idées reçues », ont mené une étude comparative des biens proposés à la vente et à la location par les professionnels et les particuliers. L’enquête a porté sur les annonces disponibles en ligne au mois de septembre sur quatre sites Internet spécialisés : Pap.fr, LeBonCoin.fr, SeLoger.com et Fnaim.fr. Soit, après dédoublonnage, un total d’environ 110 000 maisons et appartements, dont un peu plus de 81 000 à la vente.

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Le premier enseignement est que, contre toute attente, l’offre des professionnels est significativement supérieure à celle des particuliers : huit biens sur dix environ (79 % à la vente, 78 % à la location) sont proposés par des agents immobiliers. Malgré quelques variations, ce phénomène est constaté sur l’ensemble du territoire couvert par l’enquête, d’autant plus prégnant que la transaction est « complexe ». Les professionnels proposent ainsi 74 % du stock de studios et 76 % des 2-pièces disponibles à la vente, mais 83 % des 4 pièces et 87 % des 5 pièces et plus, pour lesquels la demande est moins forte – et qui sont donc plus difficiles à écouler. Même chose pour la location, avec une offre professionnelle qui couvre 69 % du marché des studios mais 90 % des 4 pièces et plus.

L’étude montre par ailleurs que le prix médian des locations proposées par des professionnels est de 20,69 €/m² charges comprises, contre 22,58 €/m² pour les particuliers. Un écart d’un peu plus de 8 %, dont la Fnaim estime qu’elle « tend à prouver le rôle de régulateur de l’agent immobilier, qui conseille le bailleur à proposer un prix approprié ». Les prix de vente, eux, sont pratiquement équivalents, de 301 871 euros pour les professionnels et 304 774 euros pour les particuliers. Or les premiers s’entendent honoraires d’agences inclus, et comprennent donc les « conseils, la connaissance du marché du professionnel et la sécurité juridique qu’il assure à son client », conclut la Fnaim.

LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 03/11/2014 à 15:58 par CLAUDIE

    Pour répondre à Eric (post du 24/10/2014)
    Le propriétaire positionne volontairement son prix de vente sous celui des agences afin
    que les acquéreurs le contactent directement.
    Il est rare que le prix de mise en vente agence soit le prix de vente définitif.
    Tant que les agences ne s'occuperont pas correctement de leurs clients (100 maisons à vendre pour 2 à 3 personnes dans l'agence c'est impossible à gérer)les vendeurs auront toujours l'impression de ne pas avoir un service en rapport avec les honoraires versés.
    Vendre un bien immobilier c'est à la fois une approche technique,financière,mai s également
    commerciale.Il faut savoir être clair en matière de services et d'honoraires.

  • 1 Reco 28/10/2014 à 18:58 par Ordralphabétix

    Moi même poissonnier je certifie que mon poisson est toujours frais.

  • 0 Reco 25/10/2014 à 14:30 par Steven

    Moi même agent immobilier, je peux vous garantir que nous ne sommes pas plus cher que les particuliers ( la plupart des biens qui sont mis à la vente par leur propriétaire sont souvent surestimés, il est dur à la fois d'être objectif lorsque nous vendons son bien immobilier et les vendeurs veulent toujours essayer de vendre au plus haut surtout lors du début de la mise en vente. Au bout de quelques mois, voir quelques semaines, ils nous contactent car il n'ont toujours pas vendus, certes nous avons une commissions d'agences, mais nous nous battons pour que le prix soit bien fixes dès le départ.
    Personnellement je refuse de prendre un bien sa la vente si les clients en veulent 10 % au dessus deux prix de mon estimation, voilà comment faire pour être moins cher que le propriétaire, seul remède: réaliser une bonne estimation.

    De plus, je veux souligner que nous les agents immobiliers , nous travaillons en toute transparence, nous communiquons notre commission, certe parfois elevée mais avouez quand même que la vente d'une maison est un acte important!! Nous ne vendons pas une voiture comme on vend une maison. Par rapport à ça., est il normal de ne pas connaître la commission du garagiste ou concessionnaire qui nous vend la voiture, à savoir qu'il en vend peut être 10, 15, 30 par mois, si nous le savions je pense que finalement, nous les agents immobiliers, nous ne serions pas si chers!

  • 2 Reco 24/10/2014 à 20:00 par Eric

    Pourtant c'est facile de se rendre compte sur le boncoin que les agences sont nettement PLUS cher que direct propriétaire pour un même bien (la preuve en photo).

  • 0 Reco 24/10/2014 à 16:56 par tomtom

    et pour ce qui est des locations allez voir le législateur.

  • 0 Reco 24/10/2014 à 16:54 par tomtom

    De toutes les manières le PAP ne peut être moins cher que les agences, les propriétaires PAP mettent leur bien au prix estimé par les agents commission et ce dans la fourchette haute.

  • 0 Reco 24/10/2014 à 13:01 par nico

    Les AI sont condamnés à terme si ils refusent de se (re)former dans un futur proche. Malheureusement pour eux l' époque des commissions faciles pour un service médiocre est terminé!!

  • 0 Reco 24/10/2014 à 02:04 par Wespeto

    Je ne parlerais que de ce que je connais en tant que client: la location. Pour cette offre, cet article oublie de préciser qu'il y a systématiquement des frais d'agences souvent éxagérés, des "professionels" qui vous regardent de haut et vous demandent des garanties ahurrisantes du type : "vous ne gagnez pas 4 fois le montant du loyer"... Difficile en étant étudiant. Sans parler de Century 21 par exemple quo ne loue simplement pas aux étudiants. Mais je n'attendais rien d'autre qu'un article complaisant de la part d'un média créé par et pour les professionels de l'immobiliers. Professionels qui voient d'ailleurs leurs marges très confortables attaquées par le développement du marché entre particulier via internet. L'offre et la demande se rapprochant, cela nous permet de nous passer des services surfacturés et inutiles des agences.

  • 1 Reco 23/10/2014 à 23:39 par stef

    Agent immobilier sur Lille, je voie tous les jours des particuliers mettre en vente leur bien largement au dessus du prix conseillé par mes confrères et moi pour ensuite se plaindre de délais de vente trop longs. Les données annoncées par la fnaim sont l'exact reflet de la réalité, n'en déplaise à messieurs bouchard et dclog ... acheteurs particuliers, vous n aurez jamais la capacité de négocier un bien comme un agent immobilier qui a un contact direct avec le vendeur et qui connait ses difficultés pour vendre grâce à un historique et un suivi régulier, il aura les arguments pour faire revenir le vendeur à la raison. Continuez à vouloir acheter de pap et vous continuerez à acheter trop cher ! Vous faites les choux gras des vendeurs ...

  • 0 Reco 23/10/2014 à 19:55 par Madley

    Le particulier vendeur veut récupérer le prix d'achat + le cout du crédit + les travaux faits (même si la cuisine équipée à 15 ans) +une plus value.

    Normal on lui a tant répété que ça ne peut pas baisser,.
    Certaines agences offrent même une garantie revente.

  • 1 Reco 23/10/2014 à 19:29 par chass-appart

    Chasseur immobilier, je constate tous les jours que 90% des particuliers sont aussi cher que les agences, la disponibilité, les infos, ... en moins
    Peut-être que les grands appartements sont + difficiles à vendre parce que le marché est plus limité mais, à mon avis, surtout parce que les vendeurs de biens chers sont des gens très pris par leur travail et qui n'ont pas le temps de s'en occuper. En outre, ils sont habitués à "soutraiter" : femme de ménage, nounou, livraison à domicile, ...
    Le particulier vendeur veut récupérer le prix d'achat + le cout du crédit + les travaux faits (même si la cuisine équipée à 15 ans) +une plus value.

  • 0 Reco 23/10/2014 à 14:43 par bouchard

    Loin d'être convaincu par cette vision pro-AI donnée par la FNAIM !
    Pour moi, les biens les plus difficiles à vendre sont confiés à des AI : Ceux dont les prix baissent ou sont déjà faibles car ne trouvant pas preneurs... Et forcément, quand on se retrouve avec des biens qui se vendent tardivement, on a un portefeuille de biens disponibles à un instant T plus large !
    Les biens qui sont facilement vendables, rapidement, et qui n'ont donc pas autant besoin d'AI (particuliers ?) valent plus chers, car malgré un prix haut on trouve preneur et ils sont disponibles moins longtemps car convoités (du coup une part plus petite dans le panel de biens) !
    Ces faits tirent les moyennes vers le bas ou le haut. Comparer des T2 n'a aucun sens et les arrange bien ! Un bien n'en vaut pas un autre : Il faut comparer à qualité égale.
    On peut dire ce qu'on veut en fouillant dans des statistiques, la réalité me semble être toute autre ! Surtout que le prix réel d'achat n''est pas pris en compte ici, non !? Un particulier négocie plus par lui même qu'un AI sur son gagne pain si je ne m'abuse.
    Bref, la FNAIM prêche pour sa paroisse de façon un peu trop légère ! Quelles sont les méthodes de calcul employées ? Si cette étude avait été menée par PAP ou autre, on aurait pas les mêmes résultats, c'est certain.

    Message édité 23/10/2014 à 14:44

  • 1 Reco 23/10/2014 à 11:42 par dclog

    Et pourquoi pas aussi leur donner une médaille aux agents immobiliers tellement leur rôle de régulateur est important voir crucial pour le secteur de l'immobilier! On peut admettre que les AI ne soient pas responsables des hausses des prix et qu'ils n'aient pas pu réguler les prix face au lobby des promoteurs, des banques etc.Toutefois, ils l'ont malgré tout entretenue!.
    La conclusion de la Fnaim, tout comme les indicateurs qu'elle publie sont tous aussi faux ou baisés...En effet, pour avoir été plusieurs acheteur, vendeur, locataire, propriétaire bailleur, pour la plupart des Ai (pas tous) leurs discours tournent toujours en direction du vent, ont peu de connaissances techniques, juridiques, économiques et fiscales....
    Au regard du montant de la commission, des besoins en matière de conseil, les agences immo devraient avoir l'obligation de détenir des compétences minimums dans certains domaines (technique, etc) et devraient proposer un AI en adéquation avec la nature du bien et des besoins du client potentiel et non pas un AI en fonction de la localisation du bien....

  • 3 Reco 23/10/2014 à 10:28 par Tiens tiens....

    Ce n'est pas un scoop pour le retraité de l'immobilier que je suis! Cela a toujours été mais les idées reçues ne se changent pas comme ça...c'est aussi une réponse à ceux qui restent persuadés que la hausse des prix de l'immobilier de la dernière décennie est imputable aux agents immobiliers alors qu'il est évident que pour l'essentiel on la doit aux largesses de l'état (défisc ou prêt à taux zero), à la baisse historique des taux de crédit et à l'allongement jusqu'à 25 et 30 ans des durées de prêt....en enrichissant artificiellement les acheteurs tout cela a encouragé la gourmandise des vendeurs dans un climat de folie acheteuse qui a débouché sur une demande supérieure à l'offre....mais ça c'était avant....

  • 2 Reco 22/10/2014 à 22:06 par Friand

    Faut dire que les particuliers ont toujours la grosse tête de 2010/2011 alors il se prennent une commission style agent immo + un bonus.
    Le beurre et l'argent du beurre quoi.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...