Divers
LaVieImmo.com
DiversDiversmardi 11 février 2014 à 18h21

Logements de fonction vacants : Pécresse aurait-t-elle grossi le trait ?


La MIE rendra ses préconisations en juin
La MIE rendra ses préconisations en juin
La MIE rendra ses préconisations en juin (©dr)

La présidente du groupe UMP au conseil régional d’Île-de-France alertait récemment sur l’existence de 1 200 logements de fonction vacants au sein du parc géré par la région. Une enquête en cours n’en recense que…140.

(LaVieImmo.com) - La Mission d’information et d’évaluation (MIE) relative aux logements de fonction gérés par la région Île-de-France a rendu mardi ses premières conclusions : sur un total de 3 970 logements sous gestion, tous situés dans des lycées, 140 sont actuellement vacants - « non occupés/sans attribution ». Soit une proportion de 3,5 %*.

On est loin des « 1 200 logements vacants » évoqués le 21 janvier dernier à l’Assemblée nationale par Valérie Pécresse. Lors d’une séance de questions au gouvernement, la députée des Yvelines, qui est également présidente du groupe UMP au conseil régional d’Île-de-France, avait interpellé la ministre Cécile Duflot sur le « scandale des logements de la région Ile de France », ironisant sur leur éventuelle réquisition.

Turn-over

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

D’où vient un tel décalage ? A la région, on explique que l’enquête sur le parc de logements de fonction est « conduite chaque année » auprès de l’ensemble des établissements publics locaux d’enseignement (EPLE). Les résultats de l’enquête varient en fonction « turn-over » du personnel de l’Etat (proviseurs, professeurs, conseillers d’orientation, etc) et de la région (techniciens et ouvriers de surface logés dans les lycées). « Par ailleurs, il convient de préciser qu’un tel diagnostic se déroule généralement sur une année pleine et que les résultats sont ensuite consolidés ». Les 1 200 logements évoqués par Valérie Pécresse correspondraient ainsi à « des chiffres présentés en octobre, basés sur une extrapolation des résultats de l’étude de l’année antérieure ». D’où le « léger différentiel » par rapport aux chiffres présentés aujourd’hui.

La MIE poursuivra ses travaux jusqu’au mois d’avril, et présentera une série de préconisations aux élus régionaux lors de la séance du Conseil régional de juin. A suivre…

*Le solde est constitué de logements occupés par du personnel relevant de l’Etat (2 094, soit 52,7 %) et de la région (1 354 ; 34,1 %), ou sont « en cours d’attribution, de relogement ou de rénovation » (382 ; 9,6 %)

Emmanuel Salbayre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
    Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...