Divers
LaVieImmo.com
Diversmardi 19 février 2013 à 11h23

Mise aux normes des ascenseurs : Retards en vue


Le gouvernement tranchera "au plus tard mi-mars" sur les travaux dans les ascenseursLe gouvernement tranchera "au plus tard mi-mars" sur les travaux dans les ascenseurs (©Wikimedia Commons)

Le gouvernement envisage de reporter la deuxième vague de travaux de mise aux normes des ascenseurs, prévue pour juillet 2013. Les ascensoristes souhaitent la conserver, au moins pour la « passation des commandes ».

Les copropriétaires, qui appellent de leurs vœux à repousser l’échéance de la deuxième tranche de travaux prévue par la loi SAE de 2003, seront peut-être exaucés. Le gouvernement tranchera bientôt : d’après Les Echos, la ministre du Logement, Cécile Duflot, « annoncera sa décision « au plus tard mi-mars » sur la nécessité ou non de repousser cette échéance ».

La première étape, dont le terme a eu lieu en 2010, devait permettre de sécuriser les appareils afin de réduire les accidents les plus graves. La deuxième concerne la précision d’arrêt « pour les appareils installés avant janvier 1983, la mise en place d’un système de téléalarme pour l’assistance aux personnes bloquées, d’une résistance mécanique suffisante des vitrages de portes palières et d’un système de prévention des risques de dérive et/ou d’excès de vitesse pour les ascenseurs hydrauliques » pour les utilisateurs, indique la Fédération des ascenseurs (FA) dans un communiqué. Mais les techniciens sont également concernés, par la mise en place de dispositifs de protection contre les accidents causés par les poulies.

«Faire jouer une vraie concurrence et faire baisser le prix»

Des travaux coûteux pour les associations de copropriétaires, mais qui pourraient l’être moins grâce à l'éventuel report. Les copropriétés pourront ainsi « faire jouer une vraie concurrence et faire baisser le prix, (et) payer s’ils le peuvent un acompte avant le 31 décembre 2013 pour bénéficier du taux de TVA réduit à 7 % (qui passe au 1er janvier 2014 à 10 %) », déclaraient début février l’Association des responsables de copropriété (Arc) et l’Union nationale des associations de responsables de copropriété (Unarc).

La revendication semble être entendue, au moins en partie, par la Fédération des ascenseurs, qui se déclare « favorable au maintien de la 2ème échéance de travaux du 3 juillet 2013 pour la passation des commandes et à l’octroi d’un délai supplémentaire de 6 à 9 mois pour la réalisation des travaux ». Au contraire de la Fédération des indépendants experts et bureaux de contrôle ascenseurs (Fiebca), qui considère que « les résultats des contrôles techniques montrent que la sécurité des usagers et des intervenants (…) n’est pas encore assurée ».

De 6 000 à 60 000 €

Le coût des travaux est variable, en fonction de l'âge de l'ascenseur. En moyenne de 6 000 €, il peut toutefois monter jusqu'à 60 000 € pour un appareil vétuste.

Selon la Fédération des ascenseurs, les accidents les plus graves ont baissé de 86 % ces cinq dernières années. Entre 2007 et fin 2012, 7 accidents graves et mortels sont survenus. En 2012, les chutes dues « à un défaut de précision d’arrêt » ont été responsables de 38 % des accidents, tandis que les arrêts brusques en cabine ont concerné 15 % des sinistres.

Obtenez gratuitement 5 devis en ligne pour vos travaux

Léo Monégier
Donnez votre avis
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 20/02/2013 à 13:21 par Onaniste

    de la poudre aux yeux

  • 0 Reco 20/02/2013 à 08:57 par antoine

    de toute facon Miss duflan, pardon duflot, est en retard su tous les dossiers....

    quels mensonges quand meme.... ils sont ou les 500 000 logements???

  • 0 Reco 19/02/2013 à 19:54 par Michel Mouillart

    ça va faire exploser les charges tout ça!!!