Divers
LaVieImmo.com
DiversDiversmercredi 18 mai 2016 à 14h27

Monaco : le Grand Prix de F1 menacé par un projet immobilier ?


Une menace plane sur le Grand Prix de F1 de Monaco
Une menace plane sur le Grand Prix de F1 de Monaco
Une menace plane sur le Grand Prix de F1 de Monaco (©Boris Horvat - AFP)

Un promoteur veut aménager un nouveau quartier sur le port monégasque. Selon les organisateurs du circuit, ce projet signerait l'arrêt de mort de la mythique course de Formule 1.

(LaVieImmo.com) - A huit jours de l’une des courses de Formule 1 les plus attendues du monde entier, les organisateurs du Grand Prix de Monaco sont inquiets. Un projet immobilier menace l’existence même de la compétition née en 1929 à l’initiative de l'Automobile Club de Monaco (ACM). Michel Boeri, son actuel président, ne mâche pas ses mots. "Le projet de M. Caroli, s'il devait voir le jour, entraînerait automatiquement la fin du Grand Prix de Formule 1. Je vous le garantis sur facture", a déclaré le dirigeant dans une interview à Nice Matin.

Il pointe du doigt un projet porté par le groupe Caroli, qui vise l'aménagement d'un nouveau quartier sur le port comprenant un parc de logements, des commerces, des restaurants et deux musées. La réalisation d’un tel programme aurait "des conséquences néfastes sur l'avenir du Grand Prix de Formule 1 et sur toutes les épreuves automobiles monégasques", a-t-il concédé, faisant référence au Rallye Monte-Carlo mais également à l’Historique, une course disputée tous les deux ans sur le même circuit que le Grand Prix de F1 avec en plus le charme des voitures anciennes.

Permis de construire déposé

Le promoteur immobilier est pris très au sérieux. Créé il y a plus de 40 ans, le groupe Caroli a participé à des projets d’urbanisation majeurs à Monaco et en France. Parmi ses principales réalisations, des résidences de standing, des écoles, un tennis club mais également des hôpitaux. À ce jour, plus de 65 immeubles et bâtiments publics ont déjà été construits par l'entreprise et de nombreux projets sont en cours, dont celui qui fait grincer des dents les organisateurs. Selon Nice Matin, "le permis de construire a bien été déposé et est en cours d'instruction".

Au coeur du problème, une vaste zone occupée par les équipes de télévision et tous les moyens techniques nécessaires à la retransmission en mondovision du Grand Prix, appelée dans le jargon de la F1 le "TV Compound". La Fédération internationale de l'automobile oblige tout organisateur de Grand Prix à disposer d'un espace d'au minimum 4.000 m² d'un seul tenant, et d'un rayon de braquage de 30 mètres permettant aux cars-régies de manœuvrer, explique Nice Matin. Sans compter, à Monaco, les 500 m² nécessaires pour stocker les pneumatiques.

"Pas de TV Compound, pas de Grand Prix"

Sur les quelque 9.000 m² du projet global porté par le groupe Caroli, l'opération immobilière occuperait une emprise au sol de 2.500 m², précisément sur la zone où s'installent actuellement les cars-régies des chaînes de télévision, précise le journal. Et sur ce point, le président de l'ACM est très clair: "Pas de TV Compound, pas de Grand Prix". Une réflexion a été menée pour trouver une solution alternative "dans l'intérêt et avec la bonne volonté de toutes ces institutions", mais "celle-ci n'a pu aboutir sur le plan technique", regrette M. Boeri.

Le drapeau à damiers va-t-il être agité? Peut-être pas. Le gouvernement, à la demande du prince, travaillerait activement sur la question de l'emprise foncière pour trouver une solution acceptable par tous. En tout cas, dans la Principauté, personne ne veut encore acter la fin de la course. Le 74ème Grand Prix de Monaco débutera dimanche 29 mai à 14 heures. L'ambiance risque donc d'être une peu tendue sur la grille de départ...

Les travaux pourraient démarrer à la fin de cette année, tout au bout du quai Albert-Ier, pour donner vie, d'ici 2021, à un nouveau quartier (Crédit photo : Groupe Caroli - Source : Nice Matin).

Julien Mouret - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...