Divers
LaVieImmo.com
DiversDiversvendredi 7 septembre 2007 à 15h36

Nouveaux tarifs pour l'énergie


(LaVieImmo.com) - Le marché de l'électricité et du gaz est désormais ouvert à la concurrence. Mais changer de fournisseur aujourd'hui apparaît inutilement risqué.

Depuis le 1er juillet, le marché de l'énergie est officiellement ouvert à la concurrence. Concrètement, les consommateurs de gaz et d'électricité ont désormais la possibilité de recourir aux services de fournisseurs alternatifs, c'est-à-dire autres que les acteurs historiques du secteur - Gaz de France et EDF. On dénombre à présent neuf opérateurs pour l'électricité (Alterna, Direct Energie, EDF, Electrabel, Enercoop, Gaz de France, GEG, Poweo et Proxelia) et quatre pour le gaz (Altergaz, Gaz de France, EDF et Poweo). Les nouveaux venus font miroiter des tarifs alléchants : 66 euros en moyenne de réduction annuelle sur la facture d'électricité chez Electrabel, 10% chez Poweo, 5% sur le gaz chez Altergaz... Mais ces offres d'appel étant limitées dans la durée, les prix peuvent grimper sensiblement par la suite. Est-il bien raisonnable de passer aux tarifs libres ? Pour Christelle Paulo, chargée de mission énergie chez UFC-Que choisir, « le meilleur conseil que l'on puisse donner aux usagers aujourd'hui est de conserver les tarifs réglementés, fixés par les pouvoirs publics ». L'association de consommateurs pointe du doigt les risques de flambée des cours sur le marché libre. Pas de marche arrière possible... pour le moment L'aventure vous tente ? Comparez les offres en exigeant des nouveaux venus des fiches standardisées, synthèses de leurs caractéristiques principales. Etudiez le prix de vente TTC de l'énergie (abonnement et consommation) et le prix des services clientèle et des prestations techniques. Vérifiez aussi la durée d'engagement du contrat, les conditions de résiliation et, surtout, l'évolution des tarifs. Car en changeant d'opérateur, vous renoncez définitivement aux tarifs réglementés pour votre logement, que vous soyez propriétaire ou locataire, et vous vous exposez donc aux aléas du marché. De la même façon, les offres biénergie (gaz et électricité) proposées par EDF, Gaz de France et Poweo sont certes pratiques, mais supposent un abandon des tarifs réglementés. A suivre, cependant, la proposition de loi déposée par cinq députés UMP début août dans le but de permettre aux consommateurs d'électricité de revenir aux tarifs réglementés d'EDF. Une garantie qui réduirait les risques pour les abonnés. Si vous décidez de changer d'opérateur, sachez qu'il est inutile de résilier votre précédent contrat : votre nouveau fournisseur s'en charge. Vous n'avez même pas besoin de changer de compteur ou d'installation. Et le risque de coupure d'électricité n'est pas plus important, car il dépend du gestionnaire du réseau de distribution et non du fournisseur Pour plus d'information, consulter le site du Comité de régulation de l'énergie : www.energie-info.fr

Muriel Breiman

LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...