Divers
LaVieImmo.com
DiversDiversmardi 3 juillet 2012 à 10h35

Paris : 9e métropole la plus chère pour les vacanciers


Bangkok, métropole touristique la moins chère...
Bangkok, métropole touristique la moins chère...
Bangkok, métropole touristique la moins chère... (©Mark Fischer / Wikimedia)

Le site Trivago, spécialisé dans la comparaison de prix, publie dans son une étude dans la liste des métropoles les plus et les moins chères pour les vacanciers. A lire avant l’ultime réservation de l’hôtel.

(LaVieImmo.com) - Si quelques uns rêvent de petits villages comme St-Cirq-Lapopie pour leurs vacances, il semble que bon nombre de vacanciers prévoient de passer leurs congés dans une métropole célèbre et touristique. Tout le monde sait bien que dégoter un séjour dans un bon hôtel pour un prix abordable est très difficile, voire totalement impossible durant l’été dans des villes telles que Londres, Paris ou New York. Trivago.com apporte confirmation avec cette étude, qui identifie les métropoles les plus chères et les plus abordables pour y passer l’été 2012. Néanmoins, le site révèle quelques surprises dans son dossier, auxquelles on ne se serait pas forcément attendu…

Londres, New York, Genève, trio de tête

Commençons donc par les plus chères, celles où il vous faudra, en connaissance de cause, débourser largement plus de 100 € par nuitée en hôtel. Dans le trio de tête, à plus de 200 € la nuit, on trouve Genève en troisième position, à 215 € en moyenne, New York à 217 €, et en tête Londres, à 233 €. Gageons que ces prix élevés ne sauront néanmoins pas refroidir l’enthousiasme des touristes pour ces trois villes très visitées en période estivale. Un peu derrière, on trouve Tel Aviv, capitale diplomatique et économique d’Israël, avec une nuitée moyenne à 168 €, puis San Francisco et son célèbre pont rouge, à 166 €. Viennent ensuite l’étonnante Edinburgh, ex aequo avec Cannes, toutes deux à 161 €. Pour une nuit à Venise, il faudra débourser un tout petit peu moins, avec une moyenne de 156 €. Paris arrive seulement en neuvième position, à 146 €, talonnée par Oslo, capitale norvégienne connue pour ses nuitées chères, à 145 €.

Où aller à moins de 70 € ?

Pas de surprise, pour un séjour hôtelier à petit prix, l’Asie et l’Europe de l’Est semblent les premières destinations à privilégier. A moins de 50 €, on trouve Kuala Lumpur, en Malaisie, à 48 €, et surtout Bangkok, en Thaïlande, à 46 €. Avec 52 €, c’est Sofia qui complète le trio de tête, suivi de près par Dehli (53€) et Porto (55€). L’Est de notre continent confirme son attractivité niveau petits prix, puisqu’elle occupe une large part du classement, avec notamment Bucarest (58 €), Budapest et Cracovie (61 €), Varsovie (65 €), Zagreb (66 €), Leipzig et Bratislava (67 €), Vilnius (68 €) et Riga (69 €). Notons aussi la présence de plusieurs villes du sud, telles que Grenade (62 €), Séville (64 €) et Athènes (69 €), sans doute touchées par la crise de leurs pays respectifs. La Chine propose également des hôtels à tarifs réduits, à Shanghai (65 €) et Pékin (68 €). De quoi donner envie de se pencher sur ces destinations pour ses prochaines vacances…

Classement des dix métropoles les plus chères

  • Londres (233 €)
  • New York (217 €)
  • Genève (215 €)
  • Tel Aviv (168 €)
  • San Francisco (166 €)
  • Edinburgh (161 €)
  • Cannes (161 €)
  • Venise (156 €)
  • Paris (146 €)
  • Oslo (145 €)

Classement des vingt métropoles les moins chères

  • Bangkok (46 €)
  • Kuala Lumpur (48 €)
  • Sofia (52 €)
  • Delhi (53 €)
  • Porto (55 €)
  • Bucarest (58 €)
  • Le Caire (58 €)
  • Budapest (61 €)
  • Cracovie (61 €)
  • Grenade (62 €)
  • Séville (64 €)
  • Shanghai (65 €)
  • Varsovie (65 €)
  • Leipzig (67 €)
  • Bratislava (67 €)
  • Pékin (68 €)
  • Vilnius (68 €)
  • Athènes (69 €)
  • Riga (69 €)

Retrouvez les prix immobiliers au m², ville par ville.

Laura Makary - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...