Divers
LaVieImmo.com
DiversDiversvendredi 6 janvier 2012 à 16h43

Paris : Delanoë annonce que 2012 sera l'année du logement


Bertrand Delanoë
Bertrand Delanoë
Bertrand Delanoë (©Marie-Lan Nguyen)

Face à l'augmentation de la population parisienne, le maire de Paris annonce les mesures qu'il compte prendre pour le logement en 2012. Il en appelle au soutien de l'Etat pour la création de nouveaux logements et met l'accent sur les aides aux familles monoparentales, aux étudiants et aux plus démunis.

(LaVieImmo.com) - Bertrand Delanoë veut faire de cette nouvelle année celle du logement, et il l’a fait savoir avec ferveur hier, lors de la présentation de ses vœux au personnel de la Ville. Le maire de Paris a détaillé une série de mesures qui devraient être prises au cours des prochains mois pour accroître l’offre de logements disponibles et combattre l’exclusion, notamment. Des mesures d’autant plus importantes qu’elles sont justifiées par l’accroissement constant de la population - selon l’Insee, Paris a gagné 110 000 habitants au cours des dernières années - et le besoin de logements qui en découle.

La création de nouveaux logements

La mairie estime que des logements pourraient être construits sur deux terrains de l’Etat : la caserne de Reuilly, dans le 12ème arrondissement, et un dépôt de bus RATP dans le 15ème. S’il a « bon espoir » d’aboutir à « des résultats concrets […] dès les premières semaines de 2012 » pour le premier de ces deux sites, sur lequel « beaucoup de logements » pourraient être construits, Bertrand Delanoë s’est montré moins confiant pour le second. Celui-ci est situé à Balard, non loin du site du futur ministère de la Défense. Le maire a confessé à ce sujet un désaccord avec l’Etat, déclarant qu’il s’« opposerai[t] de toute [ses]s forces à l’installation du Pentagone, s’il n’y a pas la création de 500 logements à la Croix-Nivert ».

Plus d’aides au logement

En matière d’aide au logement, le maire a annoncé l’accroissement des aides aux familles monoparentales et la création d’une nouvelle allocation pour les étudiants boursiers logés dans le privé. 600 nouveaux logements étudiants seront par ailleurs livrés cette année.

Lors du Conseil de Paris du mois de mars, Bertrand Delanoë proposera la création d’une allocation logement destinée aux étudiants boursiers qui sont dans le secteur privé. Le montant de cette nouvelle aide pourrait être de 900 euros.

Un combat contre l’exclusion

Delanoë n’oublie pas les plus démunis et entend poursuivre la lutte contre l’exclusion. Un foyer dans le 12e arrondissement sera construit, dans le but d’accueillir les travailleurs migrants et leur permettre d’être logés dans des conditions décentes. Le maire a rappelé que l’engagement de livrer 2 000 places d’hébergement d’urgence au cours de sa mandature serait atteint.

Un projet qui ne se limite pas aux frontières de Paris

Tous les projets venant d’être énoncés seront menés à bien du mieux possible, mais, le martèle le maire : « Cela ne suffit pas ! » Il démontre que ces mesures ne suffiront pas si elles se bornent aux frontières de Paris. Il insiste sur la création d’un Samu Social qui s’étendrait jusqu’à la métropole, dans le but de créer une véritable équité territoriale. Il ajoute « J’ai décidé de m’investir fortement pour la réalisation d’une autorité métropolitaine compétente en matière de logement social ». Ce projet de loi qui devrait voir le jour en juin et passer à l’Assemblée nationale en septembre 2012, fonderait une autorité rassemblant la région, le département, ainsi que les grandes intercommunalités. L’effort de construction pour le logement deviendrait alors une entreprise collective. L’appel est lancé, à l’Etat et aux banlieues de répondre.

Marielle Davoudian - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 08/02/2012 à 13:40 par FredB.

    Entièrement d'accord sur le problème de l'immo de bureau dans Paris, il n'y a qu'à se balader dans les arrondissement centraux pour constater le balai des pancartes " bureau à louer".

    difficile d'obtenir des chiffres précis sur ce point mais ceci tient surement pour une bonne part dans la fameuse "pénurie de logement."

  • 0 Reco 19/01/2012 à 12:19 par révoltée

    Et vraiment pas envie que mes impots paie une aide au logement aux étidiants ou autres qui va
    1/ partir directement dans la poche des propriétaires
    2/ encourager de nouveaux "investisseurs" à acheter PLUS CHER des studios (puisqu'ils sauront qu'ils peuvennt désormais louer plus cher), alimentant ainsi lahausse de l'immobilier
    3/ et toiu cela avec aux frais et aux dépens du contribuable... et sans rien régler au problème de fond qui est celui d'un parc de logements insuffisant !

    ==> Réservez plutôt cet argent pour subventionner la transformation de bureaux vides en logements ! Accroitre l'offre c'est le seul moyen de faire baisser les prix. Tout le reste c'est de la connerie.
    On peut aussi dans le même temps tenter de réduire la demande de logements à Paris, par exemple :
    - en fermant des ministères et autres bâtiements publics et délocaliser ces emplois publics - et la demande de logement qui l'accompagne émanant des personnes occupant ces emplois - en région ou en banlieue
    - en augmentant les impôts sur les résidences secondaires à Paris (pour décourager ce type d'achat et favoriser en conséquence l'achat des trop rares logements existants aux personnes qui y travailent et en ont besoin à l'année) - et à plus forte raison encore sur les logements vacants (de façon exponentielle dans le temps : que les propriétaires occupent leur logement, le loue, ou le revendent ! Un logement ne doit pas être un produit spéculatif dont on attend tranquillement tous les ans sans rien faire l'appréciation pour engranger à terme la plus value. Il faut donc que l'impot soit supérieur à l'appréciation du bien, pour rendre non rentable ce type de pratique. Par exemple après 2 ans de logement laissé vide, et après relance du propriétaire, l'impôt doit passer à 15% de la valeur vénale du bien)

  • 0 Reco 19/01/2012 à 11:57 par révoltée

    Et les 20.000 m2 de nouveaux bureaux à la Samaritaine (pour seulement 7000 m2 de logements), qu'en pense t'il ? Pourquoi ses services d'irbanisme ne s'opposent ils pas à ce projet débile qui ne va faire qu'aggraver la crise du logement (puisque nouveaux bureaux = nouveaux salariés qu'il faut loger = accroissement de la demande de logements !) ! Si le Maire accordait véritablement la priorité au logement, il devrait refuser les grands projets d'aménagement dans Paris lorsque les m2 de nouveaux logements construits ne représentent pas au moins 10 fois ceux consacrés à la construction de nouveau bureaux.... On est aujourd'hui très très loin de cet objectif qui serait pourtant raisonnable
    En effet
    - taille moyenne d'un bureau env 8m2
    - taille moyenne d'un logement à Paris 50m2
    Donc pour chaque nouveau salarié occupant unh bureau de 8m2, il faut prévoir a minima 50m2 réservé au logement pour ne pas accroitre la crise du logement.
    Et disons 30m2 si on veut la résorber au moins partiellement.
    Or regardez tous les grands projets, on est très très loin de ces proportions. Bien au contraire très souvent, on a davantage de m2 réservés aux bureaux que réservés aux nouveaux logements ! Il faut bien une autorisation des services d'urbanisme de la ville pour que les projets se fassent... PLUTOT QUE DES BELLES PAROLES, AGISSEZ ! REFUSEZ LES NOUVEAUX M2 DE BUREAUX ET N'AUTORISEZ QUE LA CONSTRUCTION DE LOGEMENTS (et pas seulement des logements sociaux : les besoins sont criants à Paris et pour toutes les CSP !!!). Merci
    PS : je suis parisienne et avais voté Delanoë aux dernières élections. Il a fait bcp de bonnes choses, mais sur le logement c'est vraiment la cata, et c'est cela et seulement cela qui déterminera mon prochain vote. Marre de payer un loyer exhorbitant et de ne pas pouvoir acheter. Aujourd'hui j'attends des actes !!!

  • 1 Reco 12/01/2012 à 18:24 par geofrance

    Nous avons l'impression que Delanoé se reveille et qu'il vient de constater qu'il manquait des logements en France et surtout à Paris et comme il le dit mais uniquement en parole
    " j' œuvre pour les Parisiens >

  • 1 Reco 10/01/2012 à 19:40 par antoine

    il a quand meme rasion sur le pentagone a la Francaise!!

    On va faire venir des 1aines de milliers de militaires des trois armées et les faire regrouper dans Paris, sans se preoccuper une seule seconde de les loger!

    Cest completement idiot!

  • 1 Reco 10/01/2012 à 19:39 par antoine

    qu'il rase les halls, totalement inutiles, et en fasse des logements eco-quartiers!

  • 1 Reco 09/01/2012 à 10:46 par Chris

    Bravo Bertrand, une allocation pour les étudiants qui va la joie des investisseurs, 600 euros assurés dans leurs poches, les parents, les tontons..pourront en ajouter 600 de plus et on aura le studio à 1200 euros / mois

  • 0 Reco 08/01/2012 à 16:20 par Bernie

    Quelle idée! Où veux-tu encore enterrer les déchets nucléaires et exploiter le gaz de schiste si ces départements seront pris par la Défense?

  • 1 Reco 08/01/2012 à 00:14 par pongolo

    1; Rien a foutre des millitaires et de leur futur H, qui plus est dans le coeur de Paris !!! ilzonka aller dans la Creuse ou le Cantal

    2. il faut desengorger Paris et transferer et decentraliser des activites (ministeres, grandes ecoles, ailleurs ...)

  • 0 Reco 07/01/2012 à 19:52 par Bernie

    De la pure démagogie....."la caserne de Reuilly, dans le 12ème arrondissement, et un dépôt de bus RATP dans le 15ème".
    Tour Triangle:
    180 mètres de pierre et de verre et 88000 mètres carrés pour plus de bureaux dans le 15ème arrondissement de Paris.

    Entre cette tour et un dépôt de bus......Il me fait bien rire ce Delanoë.....

    Message édité 07/01/2012 à 20:07

  • 0 Reco 07/01/2012 à 15:06 par nimportequoi

    ça va plutot être l'année du délogement pour tous.

  • 2 Reco 07/01/2012 à 13:08 par Chris

    En accord avec yen à marre de Paris même si on pourrait vous répondre : tirez-vous ! C'est ce que j'ai fait :-) Marre de vivre a 2 dans un 40 m² en loc pour 1200 euros (et encore je n'avais pas à me plaindre par rapport aux autres)

    il faut surtout redynamiser la province en transférant des authorités publiques entières, ministères, ...

    L'état doit aider à réorganiser le territoire, les entreprises suivront ... et les classes moyennes pourront vivre convenablement. A Paris il faut être pauvre pour y vivre (assistanat) ou riche et aimer les pauvres.

    Paris = Ville musée / Ville poubelle

  • 1 Reco 07/01/2012 à 00:34 par Y en a marre de Paris

    1- Paris n'est pas le centre du monde
    2- Paris n'est pas la France

    Le sujet n'est pas celui du logement. Le problème est l'imbécilité des décideurs qui perpétuent depuis plus de deux siècles une politique Jacobine

    Et pourquoi le prochain président n'irait pas s'installer à Lyon
    Et pourquoi le prochain gouvernement n'irait pas 'éparpiller à Marseille, Toulouse, Angers, Bordeaux ?
    Et pourquoi les entreprises du CAC 40 n'envisageraient pas d'exiler leur état major en Province ?
    Et au nom de quoi Paris doit avoir la quasi exclusivité de l'offre culturelle française ?
    Et pourquoi 18% de la population française est obligée de se serrer dans ce timbre poste sale, puant, invivable ???

    PARIS= VILLE MUSEEE pour touriste !

    Quand et qui proposera une vision de la société qui donne envie de vivre ?

  • 1 Reco 06/01/2012 à 18:45 par Friand

    De nouvelles aides à la noix vont faire leur apparition.
    On est pas sortis de l'auberge...


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...