Divers
LaVieImmo.com
DiversDiversmercredi 9 mars 2016 à 15h41

Paris veut végétaliser ses murs et faire pousser des légumes


Anne Hidalgo, maire de Paris
Anne Hidalgo, maire de Paris
Anne Hidalgo, maire de Paris (©KENZO TRIBOUILLARD - AFP)

L'opération "Paris-culteurs" a pour objectif d'offrir à la culture 100 hectares de "végétalisation du bâti", dont 30 dédiés à l'agriculture.

(LaVieImmo.com) - Paris veut végétaliser 100 hectares de bâti d’ici 2020, dont un tiers consacré à l’agriculture urbaine. La capitale proposera dans les mois qui viennent, en s'inspirant de ce qui se fait à Bruxelles ou Chicago, 40 sites pour y faire pousser fleurs ou légumes, a annoncé mardi la Ville.

La végétalisation du bâti et le développement de l’agriculture urbaine constituent l’une des réponses concrètes afin de lutter contre les effets de gaz à effet de serre et un outil d’adaptation au réchauffement climatique, estime la mairie de Paris.

L'opération "Paris-culteurs" démarrera en avril avec la publication de sites qui peuvent être des façades, des toits mais aussi des parkings ou des sous-sols, choisis par la mairie de Paris. Un jury sélectionnera ensuite les projets des associations, starts-up, entreprises, etc, intéressées par l'opération et dont les lauréats seront révélés à l'automne, avant la démarrage des premières réalisations à l'hiver.

La capitale veut passer à un modèle "plus végétal"

Paris "veut changer son modèle urbain", a indiqué Pénélope Komitès, adjointe aux espaces verts de la maire PS de Paris Anne Hidalgo, en ouvrant un séminaire dédié au projet accueillant des dizaines de représentants d'associations, paysagistes, entrepreneurs.

La capitale "veut passer d'un modèle très minéral à un modèle plus végétal. C'est minéralisé, très dense et on ne peut plus compter uniquement sur le sol pour faire des espaces verts", a ajouté l'adjointe en évoquant des initiatives de ce type déjà existantes à Berlin, Bruxelles, Montréal, New York ou Chicago.

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Les parcelles retenues en fonction de leur orientation, ensoleillement ou étanchéité, dont la moitié de la Ville, s'étaleront de quelques centaines à plusieurs milliers de m² et devront pouvoir proposer des techniques variées de culture (aquaponie, hydroponie, permaculture, culture en bac, etc). La moitié de cette première tranche sera dédiée à l'agriculture.

Une redevance, dont le montant n'est pas fixé, sera demandée à ceux qui font commerce, mais "ne sera pas un frein", a assuré l'adjointe.

D'autres initiatives sont prises en parallèle pour "verdir" Paris : la distribution aux habitants à partir du 16 mars de 30.000 sachets de graines ou un "permis de végétaliser" pour ensemencer un bout d'espace public (un pied d'arbre, une jardinière dans la rue...). La Ville a par ailleurs l'objectif d'ouvrir 30 nouveaux espaces verts (au sol) d'ici 2020.

Avec AFP

J. M. - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...