Divers
LaVieImmo.com
DiversDiversvendredi 6 novembre 2009 à 17h45

Pour un arrêt des expulsions des familles roms d'Île-de-France


(LaVieImmo.com) - Les associations de défense des mal logés ont lancé un appel vendredi contre le recours aux expulsions des campements roms en Île-de-France.

On estime que 5 000 Roms vivent actuellement en Île-de-France, dont 2 à 3 000 dans le seul département de Seine-Saint-Denis. Ces familles, « contraintes de vivre dans des squats délabrés ou des bidonvilles », sont fréquemment expulsées, constatent la trentaine de signataires* dans un communiqué commun. « Après un mois d’août relativement calme », les expulsions ont repris à « un rythme effréné », avec dix opérations au seul mois de septembre. Or, les expulsions « n’apportent aucune solution ni aux autorités locales qui repoussent le bidonville sur la commune ou le département voisin, ni aux familles roms qui au gré de ces expulsions, se réinstallent dans des conditions de plus en plus dégradées et inhumaines », poursuivent les associations. Une situation jugée d’autant plus paradoxale que se prépare le démarrage du plan hivernal destiné à assister les sans abri en période de grand froid.

Des hébergements dignes et durables Les signataires souhaitent l’organisation d’un débat public sur la question et demandent la mise en place rapide de deux mesures d’urgence : l’extension de la trêve hivernale, accordée aux locataires du 1er novembre au 16 mars, « à toutes les formes d’habitats précaires y compris les bidonvilles », et l’organisation d’une table ronde pour trouver « des solutions pour des hébergements/logements dignes et durables ». Cette table ronde réunirait le Préfet de Région, les Préfets des départements franciliens, les élus et les associations signataires, qui promettent de faire « des propositions constructives afin d’améliorer le sort de ces familles ».

E.S.

*L’Association pour l’Accueil des Voyageurs (ASAV), la Fédération des Associations pour la Promotion et l'Insertion par le Logement (FAPIL), Médecins du Monde, l’Aide à la scolarisation des enfants tsiganes (ASET), la Fédération des PACT, le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP), l’Association de Solidarité avec les Familles Roumaines (ASFR), la Fédération Nationale des Associations d’Accueil et de Réinsertion sociale (FNARS) d’Île-de-France, PARADA France, Aurore, le Comité Intermouvements auprès des évacués (CIMADE), la Fédération Nationale des Associations Solidaires d’Action avec les Tsiganes et Gens du voyage, le Secours catholique d’Île-de-France, le Comité d’Aide Médicale, la Fondation Abbé Pierre, Solidarité Nouvelle pour le Logement Union, le Comité catholique contre la faim et pour le développement (CCFD), France Terre d’Asile, Sud Education, Collectif Romeurope Île-de-France, Habitat – Cité, Rue et Cités, l’Union régionale des associations voyageurs d’Ile-de-France (URAVIF), Interlogement 93, Comité régional Ile-de-France Ligue des Droits de l’Homme, Emmaüs

LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 07/08/2010 à 10:13 par perrier

    et les dechetsdes camps qui les geres voir camps a sarceles voir le saccage aparis nord voir aussi les mineurs pickpokets ......letrafic d animaux ce n est pas a la france de gerer la misere roumaine ....

  • 0 Reco 21/07/2010 à 21:31 par caswallawn

    Il est illusoire de souhaite intégré des personnes qui ne le veulent pas


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...