Divers
LaVieImmo.com
DiversDiversvendredi 18 janvier 2013 à 17h30

Pour une "politique ambitieuse" contre le mal-logement


(LaVieImmo.com) - A moins de deux mois de la fin de la trêve hivernale, le 15 mars prochain, le collectif des associations unies contre le mal-logement s’est déclaré inquiet vendredi de « l’immobilisme des services de l’Etat » en matière de relogement.

Certes, le gouvernement a bien « pris un certain nombre d’orientations demandées par les associations (fin de la gestion « au thermomètre » de l’exclusion, création de places d’hébergement d’urgence et en logement adapté…) », mais « les annonces sur la sortie de l’hiver doivent être confirmées et renforcées », indique un communiqué. Or, « de réelles inquiétudes persistent quant à [l’]application [de ces mesures] sur les territoires et aux moyens financiers déployés ».

Le collectif, qui regroupe trente-trois associations et fédérations au niveau national, demande la mise en place d’« une politique ambitieuse basée sur les trois axes que sont la prévention, l’hébergement et le logement ». Entre autres mesures, il propose un moratoire sur les expulsions locatives sans relogement (avec dédommagement des propriétaires) et sur les démantèlements (sans solution) des campements d’habitat insalubre, la non remise à la rue des personnes après l’hiver et des diagnostics territoriaux englobant toutes les situations de mal logement, ainsi qu’une loi de programmation quinquennale donnant la priorité à l’accès direct au logement (logement d’abord) avec un accompagnement social adapté.

F. A. - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 22/01/2013 à 11:55 par antoine

    politique ambitieuse"

    euh.. ca fait combien d etemps qu'ils sotn au pouvoir là?

    et pis ils auraient pu y penser meme avant dy etre au pouvoir, pendant l'elaboration du programme non?

    Bon, cest bien de se poser aujourdhui des questions existencielles sur la nécessité ou pas de résoudre la crise du logement. au moins il ya une chose de positif!

    Ils ont mis 8 mois pour se rendre compte qu'il manquait des logements et que le prix du logement excessif nuisait à la competitivité! ya du progres!

    Bon il leur faudra juste entre 3 et 10 ans pour comprendre que l'on pourra resoudre ce probleme en libérant les terrains et en changeant les PLUS...... aller on y croit!


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...