Divers
LaVieImmo.com
DiversDiversjeudi 30 juillet 2015 à 16h21

Pourquoi Maryvonne, victime d'un squat pendant 18 mois, ne peut toujours pas retourner chez elle


Rennes, où "l'Affaire Maryvonne" avait fait grand bruit il y a deux mois
Rennes, où "l'Affaire Maryvonne" avait fait grand bruit il y a deux mois
Rennes, où "l'Affaire Maryvonne" avait fait grand bruit il y a deux mois (©dr)

Deux mois après l'expulsion des squatteurs qui l'empêchaient de retourner chez elle, l'octogénaire reste toujours privée de logement. Après l'emballement médiatique, RMC revient sur cette affaire qui avait contribué à faire évoluer le droit des propriétaires.

L'histoire de Maryvonne avait ému jusqu'à l’Assemblée Nationale, qui a adopté, à l’unanimité le 11 juin dernier, une loi renforçant les droits des propriétaires face aux squatteurs. Si cette « loi anti-squat » a été promulguée dans la foulée, le 26 juin, Maryvonne Thamin, elle, ne peut toujours pas rentrer chez elle aujourd'hui, après plus de dix-huit mois de bataille judiciaire. Et pourtant, l'expulsion des squatteurs a été ordonnée par la justice il y a plus de deux mois. Mais en partant, ils ont laissé derrière eux une maison inhabitable.

« Pour moi c'est inenvisageable qu'elle puisse revivre dans cette maison, il faudrait la raser et la reconstruire », se désole sur RMC Caroline, qui avec cinq autres bénévoles, vient régulièrement nettoyer les lieux. « C'est dégueulasse, c'est innommable ! Je ne vois pas comment on peut réhabiliter la maison, il y a de gros travaux à faire », ajoute-t-elle.

Une assistante sociale aide la vieille dame de 83 ans à trouver un autre logement. Un appartement, en banlieue de Rennes dans lequel elle pourrait emménager d’ici la fin de l’année. Mais en attendant, la propriétaire ne cache pas son désarroi. « Je ne dors plus, je prends des médicaments pour dormir. Je ne sais pas comment je vais remonter la pente, explique Maryvonne sur RMC. Et quand je retourne chez moi, ça me fait l'effet d'Hiroshima. Je n'aime pas pleurer, mais maintenant je ne retiens plus mes larmes. Je n'ai plus envie de rien »...

Retrouvez la suite du reportage en vidéo >>

LaVieImmo.com
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...